La mairie de New York attire les people

  • A
  • A
La mairie de New York attire les people
Alec Baldwin, héros de 30 Rock, face à Tony Ganza, vedette de Madame est servie : tel pourrait être le duel pour la mairie de New York en 2013.@ REUTERS
Partagez sur :

Alec Baldwin, Tony Danza (Madame est servie), ou encore Jay-Z ont des vues sur le poste.

Les téléspectateurs français de la fin des années 1980 ne peuvent pas avoir oublié Tony Danza. Le héros de Madame est servie a marqué les débuts de M6, et la série est rapidement devenue culte, en France comme aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, cet ex-boxeur professionnel a poursuivi sa carrière, mais la France l’a perdu de vue.

danza-large

Plus de vingt ans plus tard, Tony Danza refait parler de lui, et pas pour ses performances artistiques. L’acteur n’a pas caché dimanche qu’il songeait à briguer la mairie de New York lors des élections de 2013. Un poste décidément convoité par les stars, puisqu’Alec Baldwin ou encore Jay-Z ont également émis l’idée de se présenter.

Jay-Z tâte le terrain

jay-z
Le rappeur avait été le premier intéressé. Le jour de l’élection de Barack Obama à la présidence, le 5 novembre 2008, l’entourage de la star avait laissé entendre que Jay-Z, très impliqué dans la campagne, avait des vues sur New York, sa ville natale.

Le rappeur n’avait jamais démenti, mais il ne s’était finalement pas présenté lors du scrutin précédent, en 2009, sachant le combat perdu d’avance face au sortant Michael Bloomberg. Le mari de Beyonce n’a pas encore fait par de ses intentions pour 2013.

Baldwin : "quelque chose que j’adorerais faire"

baldwin-haut
Alec Baldwin l’a lui clairement laissé entendre. Cela fait plusieurs années que la star de la série 30 Rock fait part de son intérêt pour la politique. Alors en juillet 2011, quand Anthony Weiner, le favori démocrate pour 2013, s’est embourbé dans un scandale de photos scabreuses, l’acteur a lancé une question sur Twitter, pas franchement dénuée d’arrière-pensées. "Qui devrait être le prochain maire de New York ?", a-t-il lancé à ses quelque 200.000 followers. Qui évidemment ont en masse couché son nom en guise de réponse.  

Et en avril dernier, Alec Baldwin a été encore plus clair. "C'est quelque chose que j'adorerais faire", a-t-il déclaré sur… Bloomberg TV, qui appartient à un certain Michael Bloomberg, maire de New York en poste. Le frère d’Alec Baldwin, William, lui aussi acteur, croit en tous cas à la candidature de son frère. "Je pense qu'il est très impliqué et extrêmement intelligent et savant, et je pense qu'il peut le faire et qu'il se présentera", a-t-il affirmé sur CNN en juillet dernier. La star de Backdraft, comme beaucoup d’autres, ne voit finalement qu’un obstacle : le caractère sanguin d’Alec Baldwin, qui lui a valu de molester quelques paparazzis.

Le savoir-faire politique de Tony Danza

danza-haut
Cette concurrence ne fait en tous cas pas peur à Tony Danza. "A un certain âge, vous voyez des choses, vous vous dites que vous pouvez aider", a-t-il glissé dimanche au Wall Street Journal en marge d’une avant-première. "Vous vous dites : réparons cette ville, concourrons à la mairie." En bon connaisseur de la politique, l’acteur a toutefois vite tempéré : Est-ce que je vais me présenter ? C’est un métier difficile."

N’empêche. Ces derniers mois, Tony Danza a multiplié les apparitions publiques, aux avant-premières, inauguration de théâtres et autres événements médiatiques. Le Wall Street Journal note d’ailleurs que l’acteur se montre des plus sympathiques avec les journalistes présents sur place. Et il n’hésite pas à donner son avis sur la circulation, sur le vélo en partage. Il brandit avec fierté sa carte d’abonnement au métro new-yorkais.

Dans un pays qui a élu un acteur de série Z, Ronald Reagan, à la présidence et un comédien bodybuildé, Arnold Schwarzenegger gouverneur de Californie, le savoir-faire des personnalités en matière politique n’est décidément plus à prouver.