La journaliste irano-américaine Roxana Saberi est arrivée à Vienne

  • A
  • A
La journaliste irano-américaine Roxana Saberi est arrivée à Vienne
Partagez sur :

Roxana Saberi, emprisonnée pendant un mois en Iran pour espionnage, puis libérée lundi dernier après les protestations de la communauté internationale, est arrivée en Autriche vendredi matin. Une première étape avant son retour aux Etats-Unis, son pays natal.

La journaliste irano-américaine Roxana Saberi a atterri à Vienne vendredi matin, en provenance de Téhéran, quatre jours après avoir été libérée de prison en Iran. Elle était accompagnée de ses parents et de son frère.

"Je vais passer quelques jours à Vienne, car c'est un lieu calme et relaxant", a déclaré la journaliste de 32 ans, qui souhaite montrer sa gratitude envers l’ambassadeur d’Autriche en Iran pour le rôle qu’il a joué dans sa libération : "il a été d'une grande aide et je voudrais le remercier." Roxana Saberi n’a pas précisé la durée de son séjour en Autriche, ni sur la date de son retour aux Etats-Unis, son pays natal.

Arrêtée fin janvier en Iran, la journaliste avait été condamnée en avril à huit ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis. Ce verdict avait suscité des condamnations dans le monde entier et des appels à sa libération, notamment du président américain Barack Obama. Roxana Saberi avait été libérée à Téhéran après avoir vu sa peine réduite, en appel, à deux ans avec sursis.

De nationalité américaine, elle possède aussi la citoyenneté iranienne par son père, émigré aux Etats-Unis. Elle collaborait à plusieurs médias étrangers depuis Téhéran, où elle s'était installée en 2003, jusqu'au retrait de sa carte de presse par les autorités en 2006.