La Hongrie engage des procédures pénales contre des migrants

  • A
  • A
La Hongrie engage des procédures pénales contre des migrants
@ AFP
Partagez sur :

Une première procédure pénale a été lancée contre 60 migrants arrêtés mardi. Ils sont accusés d'avoir "endommagé" la clôture barbelée érigée à la frontière avec la Serbie. 

Leur délit est passible de cinq ans de prison, en vertu d'une législation entrée en vigueur lundi à minuit. La Hongrie a annoncé avoir engagé une procédure pénale contre 60 migrants arrêtés mardi et accusés d'avoir "endommagé" la clôture barbelée érigée à la frontière avec la Serbie.  

"Soixante personnes ont été arrêtées par la police alors qu'elles cisaillaient ou endommageaient la clôture (...) La police a ouvert une procédure pénale à leur encontre", a précisé Gyorgy Bakondi, un porte-parole du gouvernement, lors d'une conférence de presse à Szeged, dans le sud de la Hongrie.

Jusqu'à trois ans de prison pour tout franchissement de la clôture. Il s'agit de la première grande vague d'arrestations annoncée depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle législation hongroise antimigrants dans la nuit de lundi à mardi. La loi prévoit désormais jusqu'à trois ans de prison pour tout franchissement de la clôture érigée par Budapest sur les 175 km de la frontière serbe, une peine pouvant être portée à cinq ans en cas de dégâts matériels sur l'installation. 

>> Regardez le reportage vidéo de Walid Berrissoul, envoyé spécial à la frontière serbo-hongroise :


Frontière serbo-hongroise : la Hongrie érige...par Europe1fr