La gaffe d’une "Berlusconi-girl"

  • A
  • A
La gaffe d’une "Berlusconi-girl"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une ministre italienne a inventé l’existence d’un tunnel de 730 km, faisant la joie des "twittos".

Les neutrinos seraient plus rapides que les photons, laissant supputer qu’il existerait une vitesse plus rapide que celle de la lumière, selon les chercheurs du Cern de Genève et du laboratoire italien du Gran Sasso. Une découverte, qui a fait la Une en France, mais qui a eu un écho tout particulier en Italie, grandement dû à la gaffe monumentale de Mariastella Gelmini.

#tunnelgelmini en tête des trending topics italiens

La ministre de l’Education italienne, très proche de Silvio Berlusconi, a fait cette déclaration ubuesque, dimanche dans un communiqué : "L'Italie a contribué à la construction du tunnel entre le Cern (en Suisse) et les laboratoires du Gran Sasso (dans le centre de l’Italie) où se sont déroulées les expérimentations, en y affectant près de 45 millions d'euros".

Sauf que le tunnel en question, de 730 km tout de même, est… totalement imaginaire. A peine publié, le communiqué a déclenché une pluie de sarcasmes sur Twitter. Le mot-clé #tunnelgelmini s’est même classé en tête des "trending topics", les sujets à la Une, pour l’Italie, selon le quotidien milanais Il Corriere della Sera. Et la gaffe a même son compte Twitter, @TunnelGelmini, suivi par 169 personnes, qui débite des blagues comme : "en vérité Ben Laden n'a pas été tué par les Navy Seals, il est caché dans le #tunnelgelmini avec Kadhafi".

Même les fans de Harry Potter s'y mettent

Les twittos ont rivalisé d’humour à propos du tunnel : "Mais dans le #tunnelgelmini, il y a aussi des arrêts comme dans le métro ?", se demande @Zebolo. Humour plus noir pour @AndreyGolub, qui lance : "Alerte de la Ligue du Nord : des neutrinos clandestins suisses pourraient débarquer à Lampedusa grâce au tunnel de Gelmini".

Même les fans de Harry Potter s’y sont mis : "On informe les passagers que le quai 9 ¾ ne mène pas à Poudlard, mais au Cern de Genève". Plus sérieuse, @SabinaGuzzanti en profite pour tacler la ministre sur sa politique en matière d’Education nationale : "dans le tunnel imaginaire de Gelmini, il y a aussi de la place pour une classe avec une maîtresse et 8.000 enfants".

Se son côté, Mariastella Gelmini, encore la risée de Twitter lundi, s’est bornée à qualifier cette polémique de "ridicule" et "sans fondement". "Le tunnel auquel il est fait référence est celui dans lequel circulent les protons", a-t-elle prétendu. Le communiqué, pourtant limpide, a été compris de la même manière par tout le monde.