VIDÉO - L'explosion de la fusée Antares au décollage

  • A
  • A
VIDÉO - L'explosion de la fusée Antares au décollage
@ Reuters
Partagez sur :

CRASH - La capsule de la Nasa qui devait ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) a explosé lors de son décollage aux Etats-Unis. Elle ne transportait pas de voyageurs et n'a fait aucun blessé.

L'INFO. Une immense explosion a illuminé le ciel de la Virginie, aux Etats-Unis. Mardi soir, la fusée Antares s'est désintégrée quelques secondes après son décollage sans pouvoir mener à bien sa mission : ravitailler la Station spatiale internationale. L'engin de la société américaine Orbital Sciences transportait Cygnus, une capsule sans voyageurs.

"Il n'y a eu aucun blessé et aucun membre du personnel de la base ne manque à l'appel", a indiqué la Nasa sur son site internet. Il s'agit du premier accident depuis que l'agence spatiale américaine a commencé à recourir au secteur privé pour ravitailler l'ISS. On peut voir la fusée s'enflammer, quelques secondes après son décollage et retomber sur son pas de tir dans une très forte explosion qui projette une boule de feu et des débris dans le ciel. 



Les images sont impressionnantes, et l'accident, dont les causes ne sont pas encore connues, n'est pas sans conséquence.

200 millions de dollars partis en fumée. Car au total, la fusée et son contenu valaient plus de 200 millions de dollars. La capsule Cygnus n'a pas pu mener à bien sa mission, à savoir livrer 2,2 tonnes de fret, dont des vivres, mais surtout des matériaux et équipements destinés à des expériences scientifiques à bord de l'ISS.

Des expériences qui tombent à l'eau. Plusieurs expériences étaient en effet prévues, dont une menée par un groupe de lycéens de Houston, au Texas, visant à étudier la meilleur combinaison lumineuse pour faire pousser des pois dans l'espace. Une autre expérience portait sur sur l'irrigation du cerveau et du coeur en micro-gravité, afin d'atténuer les maux de tête auxquels peuvent être souvent sujets les astronautes dans l'ISS, mais aussi de faire avancer la recherche sur les maladies neurologiques. Les scientifiques voulaient aussi étudier le comportement des astéroïdes entrant dans l'atmosphère terrestre.

La Nasa, trop dépendante du privé et de la Russie ? Cette spectaculaire explosion pose aussi la question de la capacité de la Nasa à acheminer du fret vers l'ISS. Depuis 2011, l'agence spatiale américaine a en effet décidé de faire appel à deux entreprises privées, SpaceX et Orbital Sciences, pour ses livraisons à l'ISS. Et pour y envoyer des astronautes, c'est à la Russie qu'elle s'en remet, moyennant 70 millions de dollars le siège dans une fusée Soyouz. Alors, même si l'accident qui s'est produit mardi soir était le premier depuis que la Nasa fait appel à des sociétés privées pour approvisionner l'ISS, des voix s'élèvent pour dénoncer la vulnérabilité de l'agence américaine. Celle-ci devrait en outre se pencher de près sur le lanceur Antares, et surtout sur l'utilisation d'un moteur russe, situé au premier étage de la fusée. La technologie de ce moteur remonte en effet au programme lunaire russe d'il y a 50 ans et Orbital avait déjà affirmé vouloir le remplacer. L'enquête devra déterminer les causes exactes du dysfonctionnement de mardi soir, mais cet échec devrait sans doute accélérer le remplacement des moteurs.