La France signe des accords avec l’Inde

  • A
  • A
La France signe des accords avec l’Inde
Nicolas Sarkozy et le Premier ministre indien Manmohan Singh. Des accords ont été signés entre la France et l'Inde lundi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le montant total s’élève à 15 milliards d’euros. Areva doit fournir au moins 2 réacteurs EPR.

Plusieurs partenariats ont été conclus entre l’Inde et la France, pour un montant global de 15 milliards d’euros. Et ce, dans le cadre de la visite de quatre jours de Nicolas Sarkozy. Dans le détail, 10 milliards d'euros concernent des accords civils et 5 milliards d’euros portent sur le secteur de la défense.

Une signature pour 2 réacteurs EPR

Un accord-cadre a été signé lundi entre Areva et l'entreprise publique indienne NPCIL. Le géant français du nucléaire doit livrer deux EPR dans l'ouest du pays pour environ 7 milliards d'euros. Selon le chef de l’Etat français, en visite officielle en Inde depuis samedi, cette vente de deux réacteurs pour le site de Jaïtapur est un "prélude à une série de six".

Le protocole d'accord entre Areva et NPCIL avait été signé en 2009. Ce "coup d'accélérateur" a été donné par la visite du président. Selon l'Elysée, les contrats définitifs devraient prendre "à peu près" six mois.

Leur négociation pourrait cependant se heurter à une nouvelle loi indienne qui ouvre la voie à des dédommagements par les fournisseurs d'équipements en cas d'accident d'une centrale nucléaire. "L'agenda retenu serait un début de production d'électricité en 2018", a précisé Anne Lauvergeon, la présidente du directoire du groupe nucléaire français.

Un contrat de leasing pour Airbus

"Trois contrats ont avancé de manière significative" dans le secteur de la défense, a précisé l'Elysée. L'un des contrats, qui n'ont pas encore été finalisés, porte sur la modernisation par Dassault et Thales de 51 Mirage (1,5 milliard d'euros) et sur l'équipement de missiles dont ils seront dotés (700 millions d'euros).

Dans le civil, l'Inde et la France ont annoncé un "contrat de leasing" pour la location de 14 Airbus, dont quatre à Air India et 10 à Jet Airways.

Nicolas Sarkozy poursuit lundi sa visite de travail en Inde. Le chef de l’Etat doit rencontrer lundi son homologue. De son côté, la première Dame, également ambassadrice du Fonds mondial pour la protection des mères et des enfants contre le VIH, a à New Delhi son propre emploi du temps. Elle va visiter l'hôpital gouvernemental Safdarjung et de la fondation Naz, un orphelinat pour enfants malades du sida.

Avec son épouse Carla Bruni-Sarkozy, le chef de l'Etat a passé une journée complète de tourisme, au Taj Mahal et à la cité moghole de Fatehpur Sikri - deux hauts lieux du patrimoine touristique -, durant le week-end.