La France préoccupée par la présidentielle au Gabon

  • A
  • A
La France préoccupée par la présidentielle au Gabon
"Aux côtés de ses partenaires africains et internationaux, la France sera vigilante", a affirmé Jean-Marc Ayrault, mercredi.@ AFP
Partagez sur :

Le ministre des Affaires étrangères français a demandé aux Gabonais de "récuser toute forme d'intimidation ou de confrontation". 

La France est "préoccupée" par les conditions de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle au Gabon, remportée par le président sortant Ali Bongo et revendiquée par l'opposition, a déclaré mercredi Jean-Marc Ayrault. "Les conditions de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle au Gabon sont une source de préoccupation", a dit le chef de la diplomatie française dans un communiqué.

"La France sera vigilante". "La France demande aux acteurs gabonais d'inscrire leur action dans le cadre de la loi et de récuser toute forme d'intimidation ou de confrontation", a-t-il ajouté. Réitérant son "souci de transparence", la France juge par ailleurs nécessaire la publication des résultat de l'ensemble des bureaux de vote. "C'est la crédibilité du scrutin, ainsi que la réputation internationale du Gabon qui sont en jeu", souligne Jean-Marc Ayrault. "Aux côtés de ses partenaires africains et internationaux, la France sera vigilante."

Selon les résultats de l'élection de samedi validés par la commission électorale cités par le ministre gabonais de l'Intérieur, Ali Bongo a été réélu avec 49,80% des voix, contre 48,23% à son principal adversaire Jean Ping.