La France poursuit ses frappes en Irak

  • A
  • A
La France poursuit ses frappes en Irak
@ J.Brunet ©armée de l'air
Partagez sur :

Au lendemain de la mort d’Hervé Gourdel, la France a bombardé de nouvelles cibles djihadistes.

L’INFO. François Hollande l’avait promis : la France n’arrêtera pas sa mission en Irak. Jeudi, l’armée a lancé un nouveau raid aérien contre des positions de l’Etat islamique en Irak. La cible : un dépôt de munitions situé près de Fallouja, à l’ouest de Bagdad.

Les deux avions Rafale étaient en patrouille de reconnaissance dans le ciel irakien lorsqu’ils ont été redirigés vers une caserne militaire proche du front, à une quinzaine de kilomètres de la ville de Fallouja. C’est ce qu’on appelle une mission d’opportunité, décidée par le CAOC (Coordination air operation center), le centre de commandement au Qatar qui coordonne les opérations militaires des Alliés.

L’objectif de ce bombardement était quatre hangars installés au cœur de cette caserne. Le matériel militaire et les munitions qui y étaient entreposés ont été réduits en fumée par quatre bombes de 250kg chacune.

>> VOIR AUSSI - Le vrai-faux de l'info : la France est-elle à la traîne des frappes en Irak ?

Les deuxièmes frappes. Au total, cette mission en Irak aura duré près de sept heures, dont 30 minutes de bombardements. C’est la deuxième fois que la France lance des frappes aériennes depuis son engagement auprès des Etats-Unis, contre l’Etat islamique.

Lors du Conseil de Défense qui s’est tenu à l’Elysée jeudi, François Hollande avait promis une intensification des frappes aériennes en Irak, contre l’Etat islamique. Cette décision a été prise au lendemain de la décapitation d’un otage français par un groupe lié à l’Etat islamique en Algérie.