Les États-Unis ne veulent pas de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu"

  • A
  • A
Les États-Unis ne veulent pas de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu"
@ Arnaud Borrel
Partagez sur :

NO THANKS - Le film à succès français adapté dans d'autres pays européens ne traversera pas l'Atlantique. Trop "politiquement incorrect".

Qu'est-ce qu'on a fait à l'Amérique ? Le film de Philippe de Chauveron, Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?, aux plus de 12 millions d'entrées en France ne connaîtra pas le même sort que Bienvenue chez les Ch'tis ou Intouchables. Ainsi en ont décidé les distributeurs américains qui juge le film trop "politiquement incorrect" et "sensible". Les deux thèmes abordés dans le film, famille et diversité, cristallisent les questionnements d'une société. C'est une des raisons principales de son succès dans l'Hexagone, mais aussi de son embargo aux Etats-Unis.

>> LIRE AUSSI : L'explosion de la fréquentation des salles de ciné cet été

Version édulcorée en Grande-Bretagne.Interrogée par Le Point, la directrice internationale des ventes de TF1 explique que les Etats-Unis "ont une approche culturelle très différente de la nôtre", à l'origine de cette frilosité des distributeurs. Sabine Chemaly poursuit : "Nos contacts l'ont trouvé politiquement incorrect. Jamais ils ne se permettraient aujourd'hui de rire sur les Noirs, les Juifs ou les Asiatiques. Ils sont évidemment excités par le succès du film, mais ils refusent de le diffuser tel quel. Ils savent que cela va d'emblée créer de trop grandes polémiques chez eux." Ce n'est pas un hasard si la Grande-Bretagne, pays anglo-saxon où prévaut le principe du communautarisme, a elle aussi émit des réserves et devrait édulcorer l'adaptation". Des arguments que n'ont donc pas partagé nos concitoyens : en quelques semaines, le film s'est imposé comme le septième plus gros succès tricolore en salles de l'histoire du cinéma français.

>> LIRE AUSSI : "Tout le monde peut rire de ce film"

Le cas de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu" n'est finalement pas si éloigné de celui d'"Intouchables", dont l'adaptation a suscité des réserves. Le rôle d'Omar Sy avait été à l'époque considéré par certains titres de presse américains comme une mise en scène moderne de l'esclave d'antan. En France, le film avait aussi provoqué des réactions et des critiques, sans que le débat tourne vraiment à la polémique. Mais l'aspect comique et les déclarations du réalisateur qui affirme avoir voulu créer "une comédie bienveillante et respectueuse à l'égard de tout le monde" avait calmé le jeu.

>> LIRE AUSSI : Un second opus du film en 2016

Un succès en Europe... et bientôt en Chine ? A l'export, le succès du film n'est pas démenti, puisqu'au Portugal, en Grèce, en Belgique ou en Allemagne, les salles ne désemplissent pas. Pour achever son tour du monde, le film devrait même être diffusé en Chine en 2015. La France, elle, aura droit à un second opus en 2016.