La folie des grandeurs au Kazakhstan

  • A
  • A
La folie des grandeurs au Kazakhstan
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce petit pays se lance dans la course aux gratte-ciel avec un projet architectural démesuré.

Du Kazakhstan et sa capitale Astana, on connaît surtout son équipe cycliste. Mais ce petit pays, coincé entre la Chine et la Russie, se lance dans un projet architectural un peu fou : construire un complexe de gratte-ciel au milieu de la steppe.

Des gratte-ciel sur un échiquier

Imaginez un échiquier géant, avec sur chaque case, un gratte-ciel. En tout, une trentaine d'immeubles dont le plus haut culminera à 388 mètres de haut, avec une vue incroyable sur la plaine d'Astana. Le complexe a été conçu par l'architecte Norman Foster, également concepteur du viaduc de Millau.

Des bureaux, des centres commerciaux, des logements, un hôtel, un marché traditionnel kazakh et un jardin d'hiver de la taille d'un terrain de foot… Rien n'est trop beau pour ce complexe qui répondra au nom de Abu Dhabi Plaza. Clin d'oeil à la capitale de Dubai.

Un Abu Dhabi à l’envers

Astana est d'ailleurs une sorte d'Abu Dhabi inversé : en hiver, la température peut descendre jusqu'à -40°. Le complexe a justement été conçu pour repousser le froid et récupérer la chaleur du soleil. Les plus hautes tours tourneront le dos aux coups de vents froids venant de la steppe et au sud des panneaux solaires récupéreront l'énergie.

Comme certains pays du Golfe persique, le Kazakhstan tire la moitié de ses richesses du pétrole. L'Abu Dhabi Plaza permettra d'attirer un peu plus les touristes et notamment les nouveaux riches russes. Il sera d'ailleurs directement relié à l'aéroport international d'Astana. Il permettra aussi d'offrir un lieu de vie et de dépense plus chaleureux aux 500.000 habitants de la ville.