La femme qui a agressé le pape ne "voulait pas lui faire de mal"

  • A
  • A
La femme qui a agressé le pape ne "voulait pas lui faire de mal"
Partagez sur :

Susanna Maiolo, qui a été arrêtée par la sécurité du Vatican jeudi soir, souffrirait de problèmes psychiatriques.

La jeune femme de 25 ans qui a jeté le pape à terre jeudi soir au Vatican a déclaré aux médecins qu'elle "ne voulait pas lui faire de mal", a écrit vendredi le quotidien La Repubblica sur son site internet.

Susanna Maiolo, une Italo-Suisse, qui souffrirait de problèmes psychiatriques, a été arrêtée par la sécurité du Vatican jeudi soir et transférée dans une unité de soins spécialisés.

"Il n'est rien arrivé de grave. Il s'agit d'une femme qui a tenté de saluer le Saint-Père", a assuré de son côté l'archevêque de Gênes et président de la conférence épiscopale italienne, le cardinal Angelo Bagnasco.

Susanna Maiolo, "apparemment déséquilibrée" a franchi jeudi soir les barrières de sécurité installées dans la basilique durant la messe de minuit, exceptionnellemententamée à 22 heures cette année pour ménager le pape, âgé de 82 ans. Elle a ensuite jeté à terre le pape qui s'avançait dans la basilique accompagné d'une trentaine de cardinaux.