La femme la plus riche du monde provoque un tollé

  • A
  • A
Partagez sur :

La femme la plus riche du monde, l'Australienne Gina Rinehart, héritière de l'empire minier fondé par son père, a moqué jeudi "les jaloux" qui passent plus de temps à boire qu'à travailler et demandé au gouvernement d'abaisser le salaire minimum pour attirer l'investissement.

Gina Rinehart, héritière et patronne du groupe Hancock Prospecting, est devenue la femme la plus riche du monde avec une fortune personnelle estimée à 29,2 milliards de dollars australiens (24 milliards d'euros) par la Business Review Weekly (BRW)."Il n'y a pas de monopole pour devenir millionnaire", a écrit l'industrielle dans un magazine financier.

"Si vous êtes jaloux de ceux qui ont plus d'argent que vous, ne restez pas assis à vous plaindre. Faites quelque chose pour gagner davantage - passez moins de temps à boire, à fumer et à socialiser, travaillez plus", a-t-elle lancé.

Ces commentaires lui ont valu une volée de bois vert du gouvernement de centre-gauche qui a fait l'unanimité contre lui dans les milieux d'affaires en levant des taxes sur les gigantesques profits miniers et la pollution.