La "femme au chat" condamnée

  • A
  • A
La "femme au chat" condamnée
@ REUTERS
Partagez sur :

La vidéo de Mary Bale jetant un chat dans une poubelle a été vue plus d’1 million de fois.

"Cat bin woman", "la femme qui a jeté le chat à la poubelle", voilà comment la presse outre-Manche appelle désormais Mary Bale. Mardi, cette Britannique replète de 45 ans, cheveux gris et petites lunettes d’institutrice, a été condamnée mardi à une amende de 284 euros. Et à une interdiction pour 5 ans de posséder ou de s’occuper d’un animal.

Il y a deux mois, Mary Bale était devenue en l’espace de quelques heures, et bien malgré elle, la vedette d’internet. Les images d’une caméra de vidéosurveillance la montrant en train de jeter discrètement une chatte, Lola, dans une poubelle, ont été vues à ce jour plus d’un million de fois.

Mary Bale, devenue l’ennemie publique n°1 sur internet, menacée de mort sur Facebook, avait expliqué qu’elle avait fait une "blague" et qu’il ne s’agissait "que d’un chat".

Elle a plaidé coupable

Devant le tribunal de Coventry, dans le centre de l’Angleterre, elle a finalement décidé de plaider coupable de "souffrances à animaux". A la barre, elle est apparue aux bords des larmes, raconte The Telegraph.

Lola le chat est ressorti vivant de la poubelle, secouru par ses propriétaires après une quinzaine d’heures passées dans la poubelle. D’où la relative clémence de la juge britannique Caroline Goulborn qui a aussi pointé du doigt la cabale dont avait été victime Mary Bale sur internet.