La Japonaise, doyenne de l'humanité, meurt à 117 ans

  • A
  • A
La Japonaise, doyenne de l'humanité, meurt à 117 ans
@ JIJI PRESS / FILES / AFP
Partagez sur :

Misao Okawa avait fêté son 117e anniversaire il y a moins d'un mois. Elle est morte mercredi.

Il y a moins d'un mois, la Japonaise Misao Okawa se prêtait à une séance de photos, en kimono rose, pour célébrer ses 117 ans. La maison de repos où elle vivait a annoncé mercredi la mort de cette doyenne de l'humanité.

Doyenne depuis 2013. Née le 5 mars 1898, Misao Okawa était issue d'une lignée de marchands de kimonos de la ville d'Osaka, dans l'ouest du Japon. En février 2013, elle était devenue officiellement la plus vieille femme du monde, à l'âge de 114 ans, succédant à une autre Japonaise qui venait de s'éteindre à 115 ans.

En bonne forme. Cette mère de trois enfants, grand-mère de quatre et arrière-grand-mère de six, avait posé devant les photographes pour célébrer ses 117 ans et paraissait alors en bonne forme, malgré son âge avancé. Interrogée sur le secret d'une telle longévité, elle avait avoué... "ne pas savoir".

>> LIRE AUSSI - La doyenne des Français est morte