La discipline budgétaire à la sauce allemande

  • A
  • A
La discipline budgétaire à la sauce allemande
Le nouveau produit d’exportation allemand s’appelle "la discipline budgétaire".
Partagez sur :

COMPRENDRE LA CRISE - Europe 1 vous emmène en Allemagne, un modèle pour l'UE.

Alors que la crise de la dette fait trembler l’Europe, les Allemands et leur économie solide sont de plus en plus érigés en modèle pour les autres pays de l’Union Européenne. L'envoyée spéciale d'Europe 1 a pu le constater sur place : le nouveau produit d’exportation allemand s’appelle "la discipline budgétaire".

En Allemagne, un retraité qui travaille c’est normal. Ils sont près de 700.000 à le faire. Et ils ne sont pas les seuls à payer le prix de la rigueur. Au nom de la sacro-sainte compétitivité, patronats et syndicats ont négocié des contrats flexibles. Des réductions de salaires d’un côté, pas de licenciements de l’autre. Résultat : l’industrie allemande a bien résisté à la crise.

"Tout le monde est gagnant"

Holger Loch, le porte-parole du patronat allemand se félicité des accords passés avec les syndicats : "ce qu’on peut dire c’est que tout le monde est gagnant. Nous avons un chômage au plus bas, une croissance au plus haut et une position très, très compétitive sur les marchés internationaux". 

Cette place dans le monde, les Allemands ne l’imaginent pas une seconde en dehors de l’Europe même si aujourd’hui, l’agacement face aux autres Etats membres est perceptible. "Dans la crise actuelle, il est vrai, il y a le sentiment que les syndicats avec les employeurs et la société toute entière ont fait des efforts pour relevé le défi de la mondialisation et dans cet état d’esprit on se dit, en effet, aujourd’hui, il n’est pas possible que ce soit un pays qui paye continuellement tandis que d’autres ne font pas leur devoir", note Franck Baasner, politologue et directeur l’Institut franco-allemand. 

> Du 23 au 28 octobre, Europe 1 vous apporte les clefs pour comprendre les enjeux de la crise économique et financière. Pour tout savoir sur la semaine spéciale "Comprendre la crise" sur Europe1, cliquez ici