La dépouille de Kadhafi embarrasse

  • A
  • A
La dépouille de Kadhafi embarrasse
Les funérailles du leader déchu tué jeudi ont été repoussées faut d'accord sur le lieu de son inhumation.@ REUTERS
Partagez sur :

Les funérailles du leader tué ont été repoussées, faute d'accord sur le lieu de son inhumation.

Alors que les conditions de la mort de Mouammar Kadhafi sont encore floues, l'enterrement du guide libyen déchu tué jeudi a été reporté. Selon le rite musulman, il aurait dû être inhumé avant la prière de la mi-journée de vendredi. Kadhafi devrait être enterré dans les 24 heures, mais le lieu n'a pas encore été décidé. L'ancien dictateur sera sans doute enterré dans un lieu secret pour éviter tout pèlerinage sur sa tombe.

"Que tout le monde sache qu'il est mort"

Le ministre du pétrole du gouvernement de transition libyen, Ali Tarhouni, a annoncé dans la matinée que l'enterrement n'aurait pas lieu vendredi. "Je leur ai dit de le garder dans une chambre froide (...) pour être sûr que tout le monde sache qu'il est mort", a-t-il déclaré. La dépouille de Mouammar Kadhafi se trouve à Misrata - le fief des rebelles -, a précisé le ministre.

Le CNT a indiqué peu après que l'enterrement pourrait avoir lieu dans les 24 heures, comme le recommande le rite musulman. "Il jouira de ses droits comme n'importe quel musulman, son corps sera lavé et traité dignement", a déclaré un commandant du CNT.

Selon le rite musulman, les morts doivent être enterrés le plus rapidement possible - et au maximum dans les 48 heures qui suivent le décès. Un enterrement vendredi est désormais exclu puisque les morts doivent être inhumés avant la prière de la mi-journée. Le vendredi est normalement le jour préconisé par le rite pour les enterrements puisqu'il s'agit d'un jour sacré pour les musulmans.

La famille réclame sa dépouille

Des membres de la tribu de Mouammar Kadhafi sont en contact avec des combattants des nouvelles autorités libyennes pour obtenir la responsabilité d'enterrer l'ancien "guide", a annoncé un haut responsable militaire du CNT. Si ces membres de la tribu Kadhafa sont prêts à reconnaître que l'ancien homme fort de la Libye était de leur famille, sa dépouille leur sera remise et ils pourront l'enterrer à leur manière dans un lieu tenu secret, a dit le commandant Abdoul Madjid Mlegta. Dans le cas contraire, le CNT s'occupera de l'enterrer discrètement aux côtés des hommes qui le protégeaient et ont été tués au moment de sa capture près de Syrte.

Dans la soirée de vendredi, la famille de Mouammar Kadhafi a réclamé les dépouilles du dirigeant déchu et de son fils Mouatassim, également tué lors de l'assaut. Dans un communiqué diffusé par la chaîne Arraï, proche de l'ancien régime libyen, la veuve de l'ex-leader a appelé, "au nom de la famille du combattant martyr Mouammar Kadhafi, l'ONU et les organisations internationales à contraindre le CNT à remettre les dépouilles des martyrs à leurs tribus pour les enterrer selon les rites islamiques".