La crise des réfugiés risque de durer, mais l'Europe peut faire face, dit l'OCDE

  • A
  • A
La crise des réfugiés risque de durer, mais l'Europe peut faire face, dit l'OCDE
@ AFP
Partagez sur :

La crise des réfugiés, "sans précédent", risque de durer mais l'Europe peut faire face, selon un rapport de l'OCDE publié mardi. 

La crise des réfugiés, "sans précédent", risque de durer, mais l'Europe "a la capacité et l'expérience" nécessaires pour faire face, affirme l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un rapport publié mardi.

Un million de demandes d'asile ? "La crise humanitaire actuelle est sans précédent, avec un coût humain effroyable et inacceptable", souligne-t-elle dans un document accompagnant son rapport "Perspectives des migrations internationales 2015". Selon l'organisation qui réunit 34 pays développés, le nombre de réfugiés est "sans parallèle récemment", et un million de demandes d'asile pourraient être déposées en tout en 2015 dans les pays de l'Union européenne, avec sans doute une protection accordée pour "350.000 à 450.000" personnes.

Les chiffres. A cela s'ajoutent "une grande diversité de trajets, de pays d'origine et de motivations" qui rendent cette crise "particulièrement difficile à traiter", note l'OCDE, en rappelant que, par exemple, les Syriens représentaient 21% des demandeurs d'asile l'an dernier, les Kosovars 9,6% et les Érythréens 6,4%.

L'Europe peut faire face. Mais "le message clé est que l'Europe a les moyens et l'expérience pour répondre à cette crise", assure le chef de la division des migrations internationales à l'OCDE Jean-Christophe Dumont, qui en veut pour preuve le nombre "gérable" de réfugiés par rapport à la population européenne, et l'arsenal législatif et juridique dont l'UE s'est dotée ces dernières décennies.