La Corée du Nord soupçonnée de préparer un deuxième tir de missile

  • A
  • A
La Corée du Nord soupçonnée de préparer un deuxième tir de missile
Kim Jong-Un, le dictateur nord-coréen, juillet 2014.@ KNS / KCNA / AFP
Partagez sur :

Selon la télévision japonaise, une rampe de lancement munie d'un missile est actuellement en déplacement dans l'est de la Corée du Nord. 

En sus de l'annonce du lancement prochain d'une fusée depuis le nord-ouest du pays, la Corée du Nord pourrait préparer le lancement d'un missile balistique depuis une base de la côte est, a rapporté jeudi la télévision publique japonaise.

Une rampe de lancement en mouvement. La chaîne NHK, citant des sources diplomatiques sans les identifier, a affirmé qu'il était "confirmé qu'une rampe de lancement mobile était en mouvement sur la côte est de la Corée du Nord". Un missile balistique étant posé sur la rampe, il est possible que Pyongyang prépare dans cette région aussi un tir, a ajouté la chaîne, sans préciser s'il s'agissait d'un engin de longue ou de courte portée.

Une fusée en projet. L'annonce mardi par Pyongyang d'un projet de lancement de fusée entre le 8 et le 25 février a suscité de vives réactions à travers le monde et des critiques acerbes de la Corée du Sud, du Japon et des Etats-Unis, déjà rendus furieux par le quatrième essai nucléaire de la Corée du Nord début janvier.

Condamnations. Ce possible lancement, qui serait effectué depuis une base du Nord-Ouest, est par avance condamné par des pays et experts indépendants estimant qu'il s'agirait d'un essai déguisé de missile destiné à améliorer les capacités militaires de Pyongyang et, à terme, d'être capable de placer une tête nucléaire sur une fusée. La Chine, qui a envoyé cette semaine un émissaire de haut rang auprès du régime le plus fermé du monde, a elle aussi exprimé son inquiétude, tandis que le Japon a promis de détruire tout missile qui menacerait son territoire.