La Corée du Nord menace la Corée du Sud et les USA d'une attaque nucléaire préventive

  • A
  • A
La Corée du Nord menace la Corée du Sud et les USA d'une attaque nucléaire préventive
Kim Jong-Un, le dictateur nord-coréen. IMage d'illustration.@ KCNA / AFP
Partagez sur :

La Corée du Sud et les Etats-Unis, qui organisent lundi des manœuvres militaires conjointes, sont dans le viseur de Pyongyang.

La Corée du Nord a menacé de procéder à des frappes nucléaires "à l'aveugle" contre la Corée du Sud et les Etats-Unis si ces pays maintenaient leurs manœuvres militaires communes prévues lundi.

"Au nom de la justice". La menace d'une "attaque nucléaire préventive au nom de la justice" figure dans une déclaration du Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne, indique lundi l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Ces déclarations interviennent quelques jours après la décision du Conseil de sécurité des Nations unies d'imposer une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaireet balistique effectués par le régime communiste.

Des menaces déjà vendredi. Dans son communiqué cité par KCNA, le Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne affirme que ces sanctions "scandaleuses" ont conduit "cette terre à bouillonner comme un chaudron de bataille". Accusant les manœuvres militaires communes annuelles de Washington et Séoul d'être "un exercice de guerre nucléaire à visage découvert", le Commandement suprême met en garde : "cette frappe nucléaire (...) montrera clairement aux partisans de l'agression et de la guerre la force militaire" de la Corée du Nord. Signe des vives tensions dans la péninsule coréenne, le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait fait de nouvelles déclarations martiales vendredi. "Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire", avait-il déclaré, cité par KCNA, brandissant déjà la menace d'"attaques préventives".

Des manœuvres sans précédent. Les forces sud-coréennes et américaines ont débuté lundi les plus importantes manœuvres conjointes jamais organisées sur la péninsule coréenne, auxquelles Pyongyang a menacé de répondre par des frappes nucléaires "à l'aveugle". Ces exercices annuels entre les deux alliés aggravent systématiquement les tensions entre le Nord et le Sud. Les exercices conjoints, baptisés "Key Resolve" et "Foal Eagle", sont cette année d'une envergure jamais vue en Corée du Sud, avec 15.000 Américains, soit quatre fois plus qu'en 2015. Environ 300.000 militaires sud-coréens sont également mobilisés.