La Corée du Nord en pleine autocélébration

  • A
  • A
La Corée du Nord en pleine autocélébration
La Corée du Nord a ouvert ses "JO" en grande pompe, avec des démonstrations massives de gymnastique, avec des milliers de figurants formant des dessins élaborés en arrière-plan.
Partagez sur :

EN IMAGES - Les "jeux Olympiques" nord-coréens, toujours spectaculaires, ont ouvert.

Ces spectacles grandioses sont la spécialité de la République Populaire Démocratique de Corée du Nord. Pyongyang a ouvert mardi le festival Arirang, sorte de "jeux Olympiques" à la sauce coréenne, destinés à glorifier la Corée communiste et la dynastie des Kim, qui règne sur le pays depuis plus de six décennies. Tour d’horizon en images de ces impressionnantes cérémonies.

Des images officielles des cérémonies :

Ces "mass-games", ou "grands mouvements d’ensemble", remontent au 1er mai 1946. Le principe : différents tableaux de chant, danse et gymnastique sont exécutés avec, en arrière-plan, une tribune entière occupée par des milliers de figurants qui agitent des panneaux de couleur. Un peu comme des supporters au stade, sauf qu’il s’agit là de créer des mosaïques très patriotiques. Ces énormes "mass-games" ont même valu au festival Arirang une entrée au Guinness Book pour le record de la plus grande démonstration de gymnastique jamais organisée.

corée du nord, Arirang, REUTERS

C’est dans l’immense Stade du 1er mai, l’une des plus grandes enceintes sportives du monde, qu’a été inauguré l’événement lundi soir. Le thème : la guerre, avec au menu, des scènes qui, selon l’agence officielle, content "l’épopée de soldats héroïques pendant la Guerre de libération de la patrie", en clair, la guerre de Corée.

corée du nord, Arirang, REUTERS

Pendant les cérémonies, un hommage appuyé a été rendu au fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung, et à son fils, Kim Jong-il. On ne sait en revanche pas si l’actuel dirigeant, Kim Jong-il, a assisté aux spectacles.

corée du nord, Arirang, REUTERS

> L'IMAGE : La Corée du Nord célèbre Kim Il-sung

Le festival dure jusqu’au 9 septembre, avec cinq spectacles par semaine. Mais samedi 27 juillet, jour du 60e anniversaire de l’armistice signé en 1953, sera le point d’orgue des cérémonies. Pour l’occasion, un grand défilé militaire est prévu dans la capitale.

corée du nord, Arirang, REUTERS

Lors des précédentes éditions ces dernières années, les festivités s’achevaient par un "chapitre chinois". Mais les tensions entre Pékin et Pyongyang ces derniers mois ont eu raison de cette partie du spectacle. Cette année, indique le site spécialisé NK News, les autorités ont introduit une nouvelle section pour souligner l’amitié avec la Russie.