La Corée du Nord a organisé un défilé militaire à Pyongyang

  • A
  • A
La Corée du Nord a organisé un défilé militaire à Pyongyang
Jeudi matin, sur la place Kim Il-Sung à Pyongyang, un défilé de l'armée nord-coréenne a eu lieu, selon Séoul. Image d'archives. @ STR / KCNA VIA KNS / AFP
Partagez sur :

La Corée du Nord avait annoncé le mois dernier qu'elle célébrerait cette année le 70ème anniversaire de son armée le 8 février, au lieu du 25 avril. Histoire de coller au plus près des JO de Pyongchang. 

La Corée du Nord a organisé jeudi un défilé militaire à Pyongyang, a annoncé jeudi une source gouvernementale sud-coréenne, à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques au Sud.

70e anniversaire de son armée. La télévision officielle nord-coréenne n'a diffusé aucune image en direct de l'événement mais cette source a déclaré : "nous avons appris que le Nord a organisé un défilé militaire place Kim Il-Sung à Pyongyang à partir de 10h30 aujourd'hui". La Corée du Nord avait annoncé le mois dernier qu'elle célébrerait cette année le 70ème anniversaire de son armée le 8 février, au lieu du 25 avril.

Récent revirement diplomatique. La nouvelle a pris les capitales étrangères de court après le spectaculaire revirement diplomatique amorcé début janvier par Pyongyang, qui a saisi l'occasion des JO pour tendre la main à Séoul. D'après les analystes, le Nord entend avec cette double approche normaliser son statut d'"Etat nucléaire de facto". Il pourrait tenter d'obtenir l'affaiblissement des sanctions contre le régime et enfoncer un coin dans la relation entre les alliés sud-coréen et américain.

Aux JO, pas de rencontre avec les Etats-Unis. La Corée du Nord a également fait savoir jeudi qu'elle n'avait aucune intention de rencontrer les représentants des Etats-Unis pendant les JO. "Nous n'avons pas la moindre intention de rencontrer des responsables américains pendant notre visite au Sud", a dit Cho Yong-Sam, haut responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle KCNA. "Nous n'avons jamais mendié un dialogue avec les Etats-Unis, et nous ne le ferons jamais", a-t-il ajouté.