La consommation de cannabis pourrait bientôt ne plus être pénalisée en Tunisie

  • A
  • A
La consommation de cannabis pourrait bientôt ne plus être pénalisée en Tunisie
Le président Essebsi essaye de revenir sur une loi de Ben Ali promettant la prison ferme aux consommateurs de drogues pour que les fumeurs de cannabis n'aillent pas en prison.@ AFP
Partagez sur :

En Tunisie, une loi héritée de Ben Ali devrait bientôt être abrogée. Elle condamnait à de la prison ferme les consommateurs de drogues, y compris ceux qui fument du cannabis.

8.000 Tunisiens sont actuellement en prison pour avoir fumer du cannabis. Mais, selon une information de Jeune Afrique, la loi qui les a envoyés en prison pour consommation de drogues pourrait bientôt ne plus être appliquée. Avant d'être potentiellement abrogée, elle devrait être mise en sommeil.

Un de prison ferme minimum pour avoir fumé un joint. Le site d'information explique que cette "loi 52" qui pénalise les consommateurs de drogues est un héritage de la Tunisie de Ben Ali, ancien leader du pays déchu suite à la Révolution de jasmin. Ce texte prévoit au minimum un an de prison ferme et 1.000 dinars (412 euros) d'amende à tout consommateur de drogue, qu'elle qu'elle soit. 

Le président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi veut proposer une nouvelle loi qui pourrait dédouaner les fumeurs de cannabis de la prison ferme. La société civile tunisienne se mobilise également sur le sujet.