La comète ISON a rendez-vous avec le soleil

  • A
  • A
La comète ISON a rendez-vous avec le soleil
@ REUTERS
Partagez sur :

ESPACE - La comète de glace ISON survivra-t-elle à son passage près du soleil ? Réponse en direct jeudi soir.

L’INFO. En matière d’intimité, on a vu mieux. Le rendez-vous galant prévu jeudi entre la comète ISON et notre astre solaire va être scruté de près par les astrophysiciens du monde entier. Ceux-ci spéculent en effet sur le sort de ce gros bloc de glace cosmique qui doit "frôler" le soleil et risque bien de se disloquer au passage. Le suspense est entier.

C’est quoi, ISON ? Cette comète mesurerait 1,2 kilomètre de diamètre. Son nom, ISON, signifie International Scientific Optical Network, en référence au programme de surveillance du ciel qui a permis sa découverte par des astronomes russes en 2012. L’objet céleste a un petit noyau et serait composé à 50 ou 30% de glace d’eau. Jeudi, cette comète va passer à environ un million de kilomètres de notre soleil. Difficile à croire, mais c’est tout proche à l’échelle cosmique.

La trajectoire de la comète selon l'observatoire de la Nasa, le 27 novembre :

Pourquoi s’y intéresser ? Ce qui fascine les scientifiques, c’est l’âge d’ISON. La comète vient des origines du système solaire, il y a 4,5 milliards d’années et s’est échappée, il y a quelques millions d’années, du nuage d’Oort, aux confins glaciaux du système solaire. Or, un tel objet qui passe aussi près du soleil, c’est inédit. A tel point que les scientifiques ne sont pas capables de prévoir ce qui va se passer. Ils ont simplement envisagé deux scénarios possibles :

la comète ISON et le soleil, 460, REUTERS

• Si le rendez-vous se passe bien. En passant à côté du soleil, ISON va subir des températures de 2.700 degrés. Reste à savoir si la comète sera capable de supporter une telle chaleur. Si elle survit, elle passera de l’autre côté, avec toutefois un noyau un peu réduit. ISON fera alors le bonheur des astronomes amateurs, puisqu’elle sera visible la nuit, de décembre à début février. Elle croisera au plus près de la Terre le 26 décembre, à environ 64 millions de kilomètres de chez nous, sans aucun risque de collision. Impossible alors de la rater, puisque la comète pourrait dépasser la luminosité de la Lune.

• Si la rencontre tourne au drame. Mais un grand nombre de scientifiques s’attendent à ce que le rendez-vous tourne court. ISON risque en effet de se briser en morceaux, voire de se "vaporiser totalement", selon Carey Lisse, expert des comètes. Le suspense est soigneusement entretenu par la Nasa, qui a créé un Google Hangout pour permettre aux internautes de suivre en direct la "bataille entre le feu et la glace". "Qui gagnera, le soleil ou la comète ISON ?" Réponse jeudi soir.

sur le même sujet

CHRONIQUE - La plus belle comète jamais observée " url_id="248639">CHRONIQUE - La plus belle comète jamais observée

OBSERVATION - Dites bonjour à Pan-STARRS !" url_id="248641">OBSERVATION - Dites bonjour à Pan-STARRS !

CALENDRIER - 2013, un très bon cru pour les astronomes " url_id="205887">CALENDRIER - 2013, un très bon cru pour les astronomes