La Colombie franchit une étape décisive vers le mariage homosexuel

  • A
  • A
La Colombie franchit une étape décisive vers le mariage homosexuel
Un militant de la cause homosexuelle manifeste à Bogota en 2012. Image d'illustration.@ LUIS ACOSTA / AFP
Partagez sur :

Jeudi, la Cour constitutionnelle a rejeté une requête contre l'égalité des droits entre homosexuels et hétérosexuels, ouvrant la voie au mariage pour tous.

La Colombie a franchi jeudi une étape décisive vers la légalisation du mariage entre personnes du même sexe, avec un vote favorable de la Cour constitutionnelle salué comme "historique" par la communauté homosexuelle.

Une requête anti-mariage rejetée. Réunis en session plénière jeudi, six des neuf magistrats de la Cour constitutionnelle ont révoqué une requête contre l'égalité des droits au mariage des couples hétérosexuels et homosexuels. "La requête n'a pas réuni la majorité des votes pour être approuvée", a expliqué la Cour dans un communiqué, en référence à l'initiative du magistrat Jorge Pretelt, qui entendait nier aux homosexuels le droit à se marier dans les mêmes conditions légales que les hétérosexuels.

"La majorité peut difficilement reculer". La Cour a précisé qu'un autre magistrat, Alberto Rojas, "devra proposer un nouveau projet" qui sera examiné lors de la prochaine session et pourrait alors donner lieu à une décision définitive de légalisation du mariage pour tous. "La voie est ouverte pour que le mariage entre personnes du même sexe soit approuvé", ont déclaré des sources de la plus haute juridiction du pays. "La majorité peut difficilement reculer. C'est quasiment un fait que le mariage égalitaire va être approuvé, mais il n'est pas exact de dire qu'il est valide à partir d'aujourd'hui", selon les mêmes sources.

Vide juridique. La Colombie connaît un vide juridique depuis l'échéance en 2013 du délai donné par la Cour au parlement afin qu'il légifère sur ce thème. Mais la plus haute juridiction a autorisé les couples de même sexe à demander à un juge ou un notaire d'enregistrer leur union civile. Selon la spécialiste de droit constitutionnel Magdalena Correa, il reste à la Cour à définir si elle introduit le mot "mariage" dans sa décision définitive. "La Cour a franchi un pas en avant, mais il reste à savoir jusqu'où elle ira", a indiqué cette enseignante de l'Université Externado de Colombie.