La coalition admet avoir peut-être causé la mort de soldats irakiens

  • A
  • A
La coalition admet avoir peut-être causé la mort de soldats irakiens
De la fumée s'élève après des bombardements de la coalition dans le sud de la ville de Kirkouk, en septembre.@ MARWAN IBRAHIM / AFP
Partagez sur :

Ce serait la première fois que des frappes américaines tirées dans le cadre de la coalition contre Daech auraient touché les forces irakiennes.

L'armée américaine a admis vendredi la possible responsabilité d'une frappe de la coalition contre le groupe Etat islamique dans la mort de soldats irakiens près de Fallouja en Irak, et annoncé l'ouverture d'une enquête pour établir les faits. Ce serait la première fois qu'une frappe de la coalition visant l'organisation Etat islamique touche des forces alliées depuis le début de la campagne aérienne, selon les militaires américains.  

Dix Irakiens tués ou blessés. Des sources militaires irakiennes avait déjà annoncé vendredi qu'un officier et neuf soldats irakiens avaient été tués ou blessés dans une frappe de la coalition près de la ville située à l'ouest de Bagdad, sans donner de décompte précis. "Selon les premières informations, il est possible" qu'un bombardement près de Fallouja "ait provoqué la mort de soldats irakiens", "malgré la coordination avec les forces irakiennes sur le terrain" a indiqué dans un communiqué le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).

Une enquête ouverte. Les forces irakiennes avaient demandé un soutien aérien de la coalition lors d'une opération contre l'organisation terroriste. Mais "une troisième frappe de la coalition a été menée sans tenir compte de la progression des soldats irakiens", provoquant des victimes chez ces derniers, selon le commandement irakien des opérations. "Nous conduirons une enquête complète pour établir les faits", a déclaré le Centcom. Les Irakiens "ont été invités à participer" à ces investigations, a-t-on précisé de même source.  La coalition aide depuis plus d'un an les autorités irakiennes à lutter contre Daech, qui s'est emparé de vastes pans de territoires au nord et à l'ouest de Bagdad.