La Chine à la conquête de la Lune

  • A
  • A
La Chine à la conquête de la Lune
@ Capture CCTV
Partagez sur :

ESPACE - L'Empire du milieu devient la troisième nation ayant réussi à poser des engins sur la Lune.

L'INFO. La Chine est devenue samedi le club très fermé des nations -avec les Etats-Unis et l'URSS- à réussir un alunissage en douceur. La sonde spatiale, nommée "Chang'e-3", s'est effectivement posée sur la Lune, a rapporté la télévision publique CCTV. Après avoir actionné ses rétrofusées pour ralentir, "Chang'e-3" a touché le sol dans un territoire nommé la Baie des arcs-en-ciel.





Le premier alunissage en douceur depuis 1976. Cet exploit technologique, qui marque une étape importante dans l'ambitieux programme spatial de la Chine, est une première depuis trente sept ans : il s'agit en effet du premier alunissage en douceur réussi depuis la mission soviétique Luna 24, en août 1976. Le processus final de descente du module, depuis une altitude de 15 kilomètres au-dessus de la surface lunaire, a débuté samedi midi et a duré douze minutes, selon une diffusion en direct à la télévision chinoise.

A quoi sert la sonde ? Le vaisseau chinois transporte un un véhicule d'exploration téléguidé à propulsion solaire répondant au nom de "Yutu" (Lapin de jade), chargé de creuser le sol et de mener des recherches géologiques.

Cette manœuvre délicate sera envisagée "quelques heures" après l'alunissage, selon un communiqué des autorités spatiales chinoises. Elle interviendra tôt dimanche, a précisé CCTV. Le "Lapin de jade" est un engin tout-terrain à six roues, bourré d'électronique et pesant environ 120 kilos. Il sera chargé d'effectuer des analyses scientifiques, notamment géologiques. Doté de panneaux solaires pour se fournir en énergie, il enverra aussi vers la Terre des images en trois dimensions de son satellite. L'engin sera opérationnel pendant trois mois, durant lesquels il se déplacera à une vitesse maximale de 200 mètres par heure.

La Chine applaudit. Une salve d'applaudissements dans la salle de contrôle à Pékin a salué l'alunissage. Les médias officiels chinois ont immédiatement annoncé le "succès" de l'opération, censée être la plus risquée de la mission. Les puissants réseaux sociaux chinois ont également relayé l'information, avec souvent des accents patriotiques. "Bravo à mon pays!", a par exemple réagi un internaute. "Gloire et longue vie à la Chine!", a écrit un autre. De nombreux Chinois suivent jour après jour le déroulement de cette mission Chang'e-3, source de fierté nationale. Ils avaient été des millions à voter en ligne pour baptiser le "rover" lunaire, dont le nom fait référence à la mythologie chinoise.