La chaise électrique rétablie dans le Tennessee

  • A
  • A
La chaise électrique rétablie dans le Tennessee
Une chaise électrique dans une prison de l'Utah
Partagez sur :

ETATS-UNIS - En plein débat sur la peine de mort par injection létale, l'Etat du Tennessee a trouvé une solution radicale au problème.

L'INFO. Le Tennessee a trouvé sa solution aux problèmes qui se posent avec les exécutions par injection létale. Si les barbituriques nécessaires ne sont pas disponibles, cet Etat de l'ouest américain peut à nouveau avoir recours à la chaise électrique pour exécuter les condamnés à mort. Le gouverneur de l'Etat a promulgué jeudi un texte dans ce sens.

La chaise électrique n'a plus été utilisée au Tennessee depuis 2007. Mais comme plusieurs autres Etats, il peine à se procurer les substances nécessaires aux exécutions par injection létale. De nombreux groupes pharmaceutiques, généralement européens, dénoncent cette utilisation de leurs produits.

Récemment, plusieurs exécution ont été reportées après la mort particulièrement atroce d'un condamné, qui a agonisé pendant 43 minutes après l'injection.

Le Tennessee n'a plus exécuté de condamné à mort depuis 2009. La prochaine exécution est prévue en octobre.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PAS POUR TOUT DE SUITE - Une nouvelle exécution reportée

SECRET D'ETAT - Il demande en vain à connaître ce qu'il y aura dans l'injection

PEINE DE MORT - Le Texas reporte une exécution controversée

OKLAHOMA - Coup d'arrêt après une exécution ratée

HORREUR - Une exécution ratée tourne à la torture