La Belgique, paradis des exilés fiscaux

  • A
  • A
La Belgique, paradis des exilés fiscaux
Les Français semblent privilégier la Belgique comme destination d'exil fiscal.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les Français sont nombreux à s’installer en Belgique… pour payer moins d’impôts.

Banquiers et avocats belges font le même constat : ils ont de plus en plus de clients français. La Belgique semble être devenue, ces derniers mois, l’une des destinations privilégiée des Français pour sa qualité de vie, mais aussi pour sa proximité avec Paris. Mais pas seulement. Les habitants de l’Hexagone s’installent de l’autre côté de la frontière pour une autre raison : la fiscalité avantageuse.

"Une fiscalité nulle en Belgique"

"En France, lorsque vous vendez une société, ça vous coûte globalement un tiers" qui part en impôt immédiatement", explique sur Europe 1 Florian. Et c’est loin d’être le cas en Belgique, confie-t-il : "en 1h20 de Thalys de Paris, vous avez une fiscalité qui est nulle". L’homme a quitté la France quand la vente de son entreprise lui a rapporté plusieurs millions d’euros. Cet argent, il l’a aujourd’hui "réinvesti dans des entreprises de nouvelles technologies, en Belgique". Il a également créé des emplois dans trois entreprises belges.

Comme Florian, 200.000 Français vivent aujourd’hui en Belgique et nombre d’entre eux sont des exilés fiscaux. La raison ? Pour les riches, vivre au sein de l’autre côté de la frontière est psychologiquement plus facile. C’est en tout cas ce qu’assure Alain Lefevre, qui y vit depuis six ans. "Il y a une espèce de pesanteur en France qui fait qu’on se sent pourchassé et pas aimé quand on a réussi ou que l’on gagne de l’argent en France. C’est très désagréable", déplore l’ex-éditeur du magasine Coté sud.

Les exilés de Bruxelles ne sont pas prêts de retraverser la frontière. Ils s’attendent à un nouveau tour de vis fiscal en France et conseillent leurs amis français de venir les rejoindre.