La Belgique n’a plus la frite

  • A
  • A
La Belgique n’a plus la frite
Pour le 249e jour sans gouvernement, la révolution des frites avait été initiée@ Reuters
Partagez sur :

La crise institutionnelle n’en finit plus en Belgique. Les contestataires semblent s’essouffler.

Un an, jour pour jour.Et la Belgique est toujours privée de gouvernement. Miné par les dissensions entre Flamands et francophones sur l'avenir du pays, le Premier ministre Yves Leterme, un chrétien-démocrate flamand, avait jeté l’éponge ouvrant la voie à la plus grave et plus longue crise qu’ait connu le pays. La population n’a d'abord pas manqué d’humour pour protester. Mais, reste-t-il aujourd’hui, jour anniversaire de cette année sans gouvernement ?

Record du monde battu. Avec 313 jours sans gouvernement,la Belgique a détrôné l’Irak (289 jours) et la Côte d’Ivoire (145 jours). Pas question pour autant pour le site belge, simplement baptisé le record du monde du pays sans gouvernement, de s'en tenir là. Un compteur fait désormais défiler le temps depuis lequel ce record est battu.

Concours gastronomique. "Dites-nous dans combien de jours la Belgique aura un gouvernement et gagnez votre poids en gaufres !", lançait le très sérieux quotidienLe Soir, le 18 février dernier.La compétition est close. "L’heureux gagnant" devra donc faire encore preuve de patience…

Tous au camping. Camping 16, qui "plaide dans le débat pour le futur de la Belgique pour une troisième voie entre les pistes unionistes et les séparistes un peu trop dominantes",propose toujours aux internautes de "planter leur tente 16 rue de la Loi", adresse du siège du cabinet du Premier ministre belge à Bruxelles . 161.702 campeurs occupent la rue de la loi en ce moment, peut-on lire sur le site camping 16.be. Le site avait donné 100 jours au gouvernement pour se former. "Encore deux jours et nous exigeons d’être remboursés", indique vendredi camping 16.

"Alors, on campe" :

Le 30 avril, Camping 16 propose à tous les internautes de planter la tente entre 14 et 18h, rue de la Loi, Parc du Cinquantenaire.

Grève du sexe. La sénatricebelge flamandeMarleen Temmerman avait lancé le mouvement le 8 février pour sortir de l’impasse politique. L’idée ? Inciter les compagnes des négociateurs à refuser de faire l’amour tant qu’ils ne seront pas parvenus à un accord. Depuis, RAS.

Une "Belgique au poil". Le comédien Benoît Poelvoorde a invité le 12 janvier ses compatriotes à ne plus se raser jusqu'à la formation d'un gouvernement.

"Gardons nos barbes jusqu'à ce que la Belgique se relève" :













Le succès est loin d’être fracassant. 82 personnes se sont prêtées au jeu à ce jour en postant leur photo sur la page Facebook créée pour l’évènement. 82 sur environ 10 millions d'habitants...