L'Utah, premier Etat américain à rétablir les pelotons d'exécution

  • A
  • A
L'Utah, premier Etat américain à rétablir les pelotons d'exécution
@ AFP/JOSE CABEZAS
Partagez sur :

Pour régler les problèmes récemment posés par les injections létales, cet Etat américain a rétabli lundi les pelotons d'exécution.

Exit l'injection. Aux Etats-Unis, le gouverneur de l'Utah vient lundi de rétablir les pelotons d'exécution pour ses peines de mort. Le républicain Gary Herbert a approuvé une demande des parlementaires exprimée il y a deux semaines. L'Etat américain est ainsi devenu le premier à revenir à cette méthode, dans le cas où les produits utilisés lors des injections létales sont indisponibles. Cette décision unique dans le pays a été prise pour régler les problèmes récemment posés par les condamnations par injection – plusieurs condamnés ayant longuement souffert lors de leur exécution ces derniers mois dans le pays.

Il y a onze ans, pourtant, l'Utah avait légiféré pour mettre fin à cette méthode d'exécution. Gary Herbert, le gouverneur républicain de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, a effectué ce volte-face sur la demande des parlementaires locaux. "Nous regrettons que quiconque ayant commis un meurtre aggravé (...) mérite la peine de mort et nous préférons utiliser comme méthode les injections létales quand une telle sentence est émise", a expliqué le porte-parole du gouverneur, Marty Carpenter. Mais dans plusieurs Etats où la peine de mort est autorisée, le produit injecté s'est avéré indisponible.

Des problèmes lors des injections létales. Depuis près d'un an, les exécutions par injection létale sont vivement pointées du doigt. Trois condamnés à mort ont agonisé jusqu'à deux heures en Ohio, en Oklahoma et en Arizona. En cause : le mélange de barbituriques.

Des fabricants européens ont cessé de fournir leurs produits s'ils étaient utilisés pour des exécutions. La Cour Suprême des Etats-Unis doit statuer le mois prochain sur la constitutionnalité des injections létales, la forme la plus commune d'exécution aux Etats-Unis.

>> LIRE AUSSI - L'Utah veut rétablir le peloton d'exécution

>> LIRE AUSSI - Les Etats-Unis vont-ils revenir aux pelotons d'exécution ?

>> LIRE AUSSi - 43 minutes de souffrance pour un condamné à mort

>> LIRE AUSSI - Une agonie de deux heures pendant une injection létale