L'Union européenne, Nobel de la paix

  • A
  • A
L'Union européenne, Nobel de la paix
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le Comité norvégien a considéré que l'Union européenne a contribué à "pacifier" un continent.

Le Comité a choisi d'honorer une institution plutôt qu'une personnalité. Le prix Nobel de la Paix a été attribué cette année à l'Union européenne (UE), confirmant une information de la télévision publique norvégienne NRK. L'UE, actuellement secouée par la crise dans la Zone euro, a été choisi pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe", a annoncé le comité Nobel.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz s'est dit profondément "touché et honoré". José Manuel Barroso, le président de la Comission européenne, assure sur son compte Twitter qu'il s'agit "d'un grand honneur pour l'ensemble des l'UE, pour ses 500 millions de citoyens".

>> 3' CHRONO - Que savez-vous des prix Nobel ?

La surprise est de taille puisque, paradoxalement, le pays hôte du Nobel de la paix, la Norvège, a refusé d'adhérer à l'UE à deux reprises, aux référendums de 1972 et 1994. En revanche, le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, également secrétaire général du Conseil de l'Europe, est, lui, un fervent europhile.

Une UE enlisée dans la crise

Un tel prix arrive soixante ans tout juste après la naissance de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) qui a jeté les bases de l'intégration du Vieux continent en visant à empêcher une nouvelle guerre entre la France et l'Allemagne. Aujourd'hui, l'Union de 27 Etats peut s'enorgueillir d'avoir présidé à la plus longue période sans guerre de l'histoire des pays qui la composent.

Manifestations, Athènes,

© REUTERS

Mais ce Nobel est attribué sur fond de désunion des Etats européens, dont la solidarité est actuellement mise à rude épreuve. Les riches économies du Nord traînent des pieds pour venir en aide aux pays du Sud financièrement asphyxiés par le poids de la dette et les cures d'austérité. Un test dont les résultats sont encore en suspens mais qui a d'ores et déjà révélé de profondes fissures dans l'édifice européen, déjà en mal de popularité. "L'UE connaît actuellement de graves difficultés économiques et des troubles sociaux considérables", a reconnu Thorbjoern Jagland dans sa déclaration.

>>> A lire aussi : Obama a-t-il mérité son Nobel ?

Giscard d'Estaing : "un prix juste"

L'ancien président français, Valéry Giscard d'Estaing, acteur majeur de la construction européenne ces dernières décennies, a salué vendredi l'attribution de ce prix. "Il est juste que l'effort extraordinaire accompli par les Européens et leurs dirigeants pour établir une paix définitive sur leur continent, historiquement ravagé par les guerres, soit reconnu et honoré", s'est-il réjoui. Jacques Delors, l'ancien président de la Commission européenne, a considéré que ce prix récompensait "une œuvre de paix dont on a beaucoup douté mais qui continue au travers de la crise", a-t-il déclaré sur BFM TV.

"C'est une distinction qui aurait dû être attribuée depuis longtemps", estime de son côté Jean-Dominique Giuliani, le président de la Fondation Robert Schuman, du nom de l'homme politique français qui posa l'acte fondateur du projet par sa déclaration éponyme de mai 1950. "L'UE a inventé quelque chose qui n'existe pas dans l'histoire de l'humanité, l'unification pacifique d'un continent" basée sur la réconciliation franco-allemande pour en finir à jamais avec les guerres, a-t-il ajouté.