L'un des pires tueurs en série de la Californie

  • A
  • A
L'un des pires tueurs en série de la Californie
Partagez sur :

La police de Los Angeles passe au tamis depuis vendredi des dizaines de dossiers d'affaires non résolues, au lendemain de l'annonce de l'arrestation d'un septuagénaire soupçonné d'avoir violé et assassiné une trentaine de femmes dans les années 70 et 80.

John Thomas junior, 72 ans, qui a purgé plusieurs peines de prison pour agressions sexuelles entre 1957 et 1983, a été interpellé fin mars après s'être soumis en 2008 à un prélèvement d'ADN requis par la loi du fait de son casier judiciaire. Cet ADN correspondait à celui retrouvé sur les scènes des viols suivis de meurtres de cinq femmes âgées de 56 à 80 ans dans les années 70 à Los Angeles et à Inglewood, une banlieue sud-ouest. "Thomas, à l'heure actuelle, et cela va probablement augmenter, est également soupçonné de 25 autres meurtres qui se sont produits dans la région dans les années 1970 et 1980", a précisé la police.

La police soupçonne Thomas d'être le "violeur des quartiers ouest", qui avait terrorisé Los Angeles à cette époque et qui n'avait jamais été identifié. La police de Los Angeles a entrepris la tâche harassante d'explorer des dossiers de crimes non résolus, certains vieux de plus d'un demi-siècle. Dans 17 des meurtres pouvant être attribués à Thomas, qui pourrait ainsi être le pire tueur en série ayant opéré dans la deuxième ville des Etats-Unis, les victimes avaient la cinquantaine ou plus, certaines étaient même nonagénaires, et le mode opératoire était le même.

Fait troublant, cette vague de crimes avait cessé en 1978, lorsque Thomas avait été emprisonné après avoir été condamné pour viol à Pasadena, une banlieue nord-est de Los Angeles. Après sa sortie de prison en 1983, Thomas s'était établi à Chino, à 50 km de Los Angeles, où une deuxième vague d'agressions s'est déclarée la même année, cinq femmes ayant été assassinées dans la ville voisine de Claremont.