L’UE refuse de limiter les expériences sur les animaux

  • A
  • A
L’UE refuse de limiter les expériences sur les animaux
Partagez sur :

Les députés européens ont refusé mardi de limiter l'expérimentation scientifique en laboratoire sur les animaux et le recours aux primates, pour éviter de compromettre la recherche médicale, à la grande satisfaction de l'industrie pharmaceutique.

Brigitte Bardot ne va pas être contente. Ses protégés à plumes et à poils vont continuer à servir de cobayes au nom du progrès scientifique. Les députés européens ont en effet refusé mardi de limiter l'expérimentation scientifique en laboratoire sur les animaux.

Les parlementaires sont favorables à l'interdiction de l'utilisation des grands singes (chimpanzés, bonobos, gorilles et orangs-outans), qui sont menacés d'extinction, sauf s'il s'agit d'expérimentations ayant pour but la conservation de ces espèces. Mais ils ont refusé un projet de restreindre de matière drastique les possibilités d'utilisation de primates comme les ouistitis et les macaques, car cela pourrait "pénaliser la recherche européenne au profit de ses concurrents américains ou asiatiques, moins stricts en termes de bien-être animal".

Le directeur général de l'Association des industries pharmaceutiques en Europe, Brian Ager, a salué cette décision et a invité les Etats européens à prendre en compte les réserves du Parlement pour "permettre la poursuite de la recherche en Europe".

Les défenseurs des animaux ont pour leur part réagi avec fureur: "Si le parlement obtient gain de cause, les chercheurs seront autorisés à causer des souffrances graves et prolongées aux animaux, ce qui constitue une obscénité dans une société civilisée", a commenté la Coalition européenne pour l'interdiction des expériences sur les animaux. "Les députés européens ont montré qu'ils étaient déconnectés de l'opinion publique", a-t-elle ajouté dans un communiqué, en soulignant que le vote risquait d'encourager la capture des primates en milieu sauvage.

Environ 12 millions d'animaux sont utilisés chaque année dans l'UE à des fins de recherches scientifiques.