L’ISS bientôt vidée de ses habitants ?

  • A
  • A
L’ISS bientôt vidée de ses habitants ?
@ REUTERS
Partagez sur :

La Russie n’exclut plus, depuis lundi, l’évacuation de tous les astronautes de la station spatiale.

Fin d’une époque : la Station spatiale internationale (ISS) pourrait prochainement se vider de ses habitants. La Russie a annoncé lundi le report à fin octobre du prochain vol habité vers la station, et a indiqué, dans la foulée, une possible évacuation de tous les astronautes de l'ISS.

"Nous pensons que le prochain lancement d'un Soyouz aura lieu fin octobre, début novembre, pas avant", a indiqué Alexeï Krasnov, directeur des programmes de vols habités à l'Agence spatiale russe Roskosmos. Initialement, Soyouz devait transporter des astronautes vers l'ISS et en ramener d’autres le 8 septembre.

Les Russes cherchent à résoudre une défaillance

Un vaisseau cargo Progress M12-M transportant près de trois tonnes de matériel et de nourriture à destination de l'ISS s'est écrasé la semaine dernière 325 secondes après son décollage du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). Roskosmos tente depuis de déterminer l'origine de la défaillance de l'étage supérieur du lanceur également utilisé sur la fusée qui lance les Soyouz.

Mais, "si pour quelque raison nous ne parvenons pas à envoyer la nouvelle équipe d'ici fin novembre, nous devrons étudier toutes les options possibles, y compris celle de laisser inhabitée la station", a indiqué Alexeï Krasnov. Ce serait une première pour l'ISS depuis 2000.

Dans cette hypothèse, les astronautes pourraient utiliser pour rentrer leur dernière option : deux vaisseaux Soyouz, de trois places, qui restent amarrés en permanence à l'ISS dans le cas où son équipage doive être évacué en urgence.

Une hypothèse peu souhaitable pour les Etats-Unis

Mike Suffredini, le responsable de l'ISS à la Nasa, a par ailleurs assuré lors d'une conférence de presse téléphonique depuis Houston, au sud des Etats-Unis, que la Station pouvait fonctionner sans équipage "indéfiniment sans défaillance technique des systèmes essentiels". Mais, a-t-il ajouté, "nous préférons ne pas laisser l'ISS sans un équipage à bord pendant une longue période".

Pour l’heure, Roskosmos et la Nasa ont assuré que la sécurité de l'équipage était assurée et qu'il ne manquerait ni de vivres ni d'oxygène en cas de prolongation de la mission. Mike Suffredini a répété lundi qu'il y avait suffisamment de vivres à bord de l'ISS pour tenir jusqu'à l'été 2012.