L'iPhone 5 n'arrive pas en terrain conquis

  • A
  • A
L'iPhone 5 n'arrive pas en terrain conquis
L'iPhone 5 devrait être présenté mercredi à 10h, à San Francisco (19h à Paris).@ REUTERS
Partagez sur :

Le nouvel opus du smartphone star d'Apple, attendu mercredi soir, doit étonner, car la concurrence est rude.

L'iPhone 5 doit être autre chose qu'un simple nouveau smartphone, préviennent les analystes. Le nouveau téléphone star d'Apple devrait être présenté mercredi à 10h, à San Francisco , soit 19h à Paris. Et la concurrence l'attend au tournant.

"Avant, Apple était en pointe. À présent, il est sur la défensive", assure Shaw Wu, analyste de Sterne Agee. "C'est devenu plus difficile de gagner des parts de marché", note également Carolina Milanesi, analyste de Gartner Research.

L'iPhone 5 doit tenter de combler l'écart

Samsung Electronics et d'autres concurrents sont en effet les premiers à avoir proposé des modèles à l'écran plus grand ou connectés à des réseaux mobiles de nouvelle génération. Samsung est en tête des ventes de combinés, tandis que le système d'exploitation Android développé par Google est le plus employé dans les smartphones.

Nokia, quant à lui, a présenté il y a quelques jours son premier combiné tournant sous le nouvel OS Windows de Microsoft, censé être la figure de proue d'une nouvelle gamme d'appareils.

Apple va ainsi tenter de combler l'écart avec son nouvel iPhone. Les rumeurs évoquent une technologie 4G, ainsi qu'un écran de quatre pouces contre 3,5 auparavant. Mais il reste à voir si le groupe saura proposer et promouvoir une percée technologique susceptible de propulser l'iPhone au-dessus des autres.

"Le plus grand lancement jamais vu"

Avant le lancement officiel, les Bourses, elles, n'écoutent pour l'heure pas les menaces. L'action a gagné 15% ces six dernières semaines, pour atteindre un record lundi, à 660,59 dollars.

Il faut dire que les chiffres de vente des précédents iPhone laissent rêveurs. Le smartphone représente la moitié du chiffre d'affaires d'Apple, et la plus grande partie de ses bénéfices. De quoi donner confiance.

"Cela va être le plus grand lancement de téléphone jamais vu. Ils vont vendre des millions d'iPhone 5 et des millions d'unités, quel que soit ce qu'ils présentent", s'enthousiasme Van Baker, un analyste du cabinet de recherche Gartner.

Tim Cook tiendra-t-il la distance?

Jusqu'à aujourd'hui, Apple jouait sur l'esthétique de ses combinés, sur l'interopérabilité des différents matériels griffés de la pomme et sur une vaste gamme d'applications exclusives, lui assurant la fidélité des clients.

Mais les développeurs font valoir qu'il devient de plus en plus difficile de se distinguer dans une librairie Apple qui atteint le demi-million d'applications. En outre, certains surveillent avec un grand intérêt la tablette Kindle Fire Amazon, et son système d'achats en ligne liés aux applications logicielles.

Tim Cook, le successeur de feu Steve Jobs, écope de la lourde tâche d'étonner à la fois les clients et Wall Street. Les observateurs du marché lui reconnaissent d'avoir préservé le rythme de croissance de la marque à la pomme depuis qu'il a pris les commandes l'an passé. Mais ils se demandent également s'il a le talent commercial inné et l'inspiration de son prédécesseur.