L’"inhumation" de Ben Laden est "non-conforme"

  • A
  • A
L’"inhumation" de Ben Laden est "non-conforme"
Le corps de Ben Laden n'aurait pas été inhumé selon les rites musulmans, d'après l'analyse du spécialiste Mathieu Guidère.
Partagez sur :

Contrairement à ce qu’ils affirment, les Américains ne semblent pas avoir respecté les rites islamiques.

La dépouille d’Oussama ben Laden aurait été inhumée en mer. C’est en tout cas ce qu’ont affirmé des responsables américains, après l’annonce de sa mort. Mais, ont-ils précisé, "son corps a été traité en accord avec la pratique et la tradition musulmane". Pour le professeur d’islamologie à Toulouse II, Mathieu Guidère, cela semble compliqué. Décryptage avec Europe1.fr

Europe1.fr : Que représente l’inhumation dans la tradition musulmane ?

Mathieu Guidère : "L’inhumation est très importante pour les morts. Sans ce geste, ils sont considérés comme impurs. S’ils ne sont pas inhumés, ils ne peuvent pas être présentés devant leur Dieu pour être jugés. Cela peut impacter le fait qu’ils puissent aller au paradis. Quant aux vivants, tant qu’ils n’ont pas fait la prière sur le mort, ni vu le mort, ni inhumé le cadavre par eux-mêmes, c’est un disparu. Le mort ne peut pas accéder au statut de mort. Par conséquent, les femmes du ‘disparu’ ne pourront pas se remarier et les enfants du ‘disparu’ ne seront pas considérés comme orphelins".

Et de préciser qu’"aucun musulman n'est immergé dans la mer en signe d'enterrement. Sauf condition exceptionnelle. Ce serait le cas, par exemple, pour un marin mort trop éloigné de ses terres et dont le corps risque une détérioration avant d’arriver à terre".

"On doit éviter que le corps soit mangé par tout animal"

E1.fr : Quelles sont les exigences en matière d’inhumation musulmane ?

M.G. : "Il y a plusieurs rites obligatoires. Le premier est la toilette mortuaire : il y a une manière très précise de laver le corps et de l’ensevelir, ensuite, en particulier avec un linceul. Ensuite, il faut respecter le convoi funèbre et la prière mortuaire. Celle-ci est obligatoire. Elle doit se dérouler avec un imam et en direction de la Kaaba (petit édifice au centre de la mosquée de La Mecque en Arabie Saoudite).

"Lors de l’enterrement, le cadavre doit être complètement enseveli sous la terre. Ca n’a pas besoin d’être très profond. Il est recommandé de ne pas faire de stèle. Mais - et c’est très important - on doit éviter que le corps soit mangé par un fauve, un rapace ou tout autre animal. Et il faut également qu’aucune odeur ne puisse se dégager du corps.

"Ensuite, les condoléances sont obligatoires, pour que la famille puisse faire son deuil. Et, elle doit porter le deuil durant au moins trois jours. Ce dernier rite concerne surtout les femmes : l’épouse doit le porter durant quatre mois et dix jours. Enfin, il faut pouvoir visiter le mort une fois par an".

L'inhumation pratiquée par les Américains n'est pas "conforme"

E1.fr : Le geste des Américains envers le corps de Ben Laden, est-il contraire à l’islam ?

M.G. : "Oui, selon la quasi totalité des théologiens musulmans. En tout cas, ça n’est pas possible qu’il soit conforme aux règles islamiques de traitement des morts".

E1.fr : Que risquent les Américains ?

M.G. : "En premier lieu, ils risquent une polémique. Les autorités musulmanes vont réagir et critiquer sur une communication faussée : faire croire que les musulmans enterrent leurs morts dans la mer, c’est ridicule. Elles vont aussi rappeler comment les musulmans se font enterrer. Ce n’est pas compatible avec la manière dont les Américains disent avoir traité le corps de Ben Laden.

"Ensuite, probablement, on risque d’avoir quelques actions de représailles de ceux qui vont estimer qu’Oussama ben Laden, en tant que musulman, n’a pas été respecté. Cela fait un argument supplémentaire aux djihadistes".