L'"infime espoir" des enfants de Gilberto Rodrigues Leal

  • A
  • A
L'"infime espoir" des enfants de Gilberto Rodrigues Leal
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Dans une interview au Parisien, les deux enfants de l'otage, dont la mort a été annoncée par le Mujao, assurent : "rien ne prouve que notre père est mort".

Malgré l'annonce de la mort de l'otage Gilberto Rodrigues Leal par le groupe djihadiste Mujao, ses enfants conservent un "infime espoir". Dans une interview au Parisien, Sophie et Cyril, les deux enfants de l'otage enlevé au Mali en novembre 2012, s'expriment pour la première fois et assurent que le communiqué du Mujao "n'est pas authentifié". "Rien ne prouve que notre père est mort", ajoutent-ils.

"Pas une tête brûlée". Dans cette interview, les deux enfants du retraité, "grand amateur de voyages" et qui "n'était pas une tête brûlée", assurent que leur père est "parti en bonne santé". "Il n'a jamais eu de maladie chronique comme on a pu le lire ici et là, et n'avait pas de traitement médicamenteux".

Un "soutien efficace" du ministère. "Nous avons bénéficié du même suivi que les autres familles d'otages français", précisent-ils encore, expliquant que "le quai d'Orsay a toujours veillé à [les] tenir informés des des moindres développements liés à la détention de [leur] père" et leur a "offert un soutien efficace". 

Pas de commentaire au quai d'Orsay. Interrogé sur la question par Europe1.fr, le quai d'Orsay affirme ne pas avoir "d'autre déclaration à faire" et rappelle que le communiqué du Mujao conduit à penser que le sexagénaire est "probablement décédé", même si "aucune preuve matérielle ne peut encore le confirmer".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

AMERTUME - La colère des proches de Gilberto Rodrigues Leal

REACTION - La mort de l'otage Gilberto Rodrigues Leal ne restera pas "impunie"

FOCUS - Qui sont les islamistes du Mujao ?

PORTRAIT - Gilberto Rodrigues Leal, passionné de voyages