L'incendie en Israël est circonscrit

  • A
  • A
L'incendie en Israël est circonscrit
@ REUTERS
Partagez sur :

Le feu a fait 42 morts au Mont Carmel et a détruit 5.000 hectares. Il a été éteint.

C'est le soulagement en Israël. La pluie est venue en aide aux pompiers dans la nuit de dimanche à lundi, leur permettant de venir à bout, plus rapidement, de l'incendie le plus meurtrier d'Israël. Le bilan est passé lundi à 42 morts. Tous ont péri dans la région du parc national du mont Carmel, dans le nord du pays. Parmi les victimes des flammes, 36 sont des gardiens de prison qui se trouvaient à bord d'un bus qui a été pris au piège au milieu de l'incendie, mais aussi la commissaire de Haïfa, Ahouva Tomer.

"Tous les feux ont été officiellement éteints à minuit", a déclaré Mickey Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne. En tout, ce sont 5.000 hectares de forêt qui ont été détruits.

Coût : 2 milliards de shekels

Les médias israéliens ont évalué le coût des dégâts à deux milliards de shekels - soit environ 550 millions de dollars -. Israël a bénéficé d'une grande aide internationale, venue d"une douzaine de pays dont la Turquie - en dépit de la crise diplomatique entre les deux pays -, de France, de Grèce, d'Azerbaïdjan, de Russie, un de Croatie, de Chypre et de Roumanie.

Une crise dans le pays ?

Le gouvernement israélien s'est retrouvé sur la sellette pour son incapacité présumée à circonscrire rapidement l'incendie, qui a fait rage sur les hauteurs de la ville portuaire d'Haïfa. Une partie des critiques ont émané de la propre coalition gouvernementale du Premier ministre Benjamin Netanyahu. "Il faut se demander au niveau national comment un Etat technologiquement aussi avancé en est arrivé à un échec aussi retentissant", a ainsi déclaré le ministre travailliste de la Protection sociale, Yitzhak Herzog.

De nombreuses voix ont réclamé la démission du ministre de l'Intérieur, Eli Yishaïdu, membre du parti ultra-orthodoxe Shas et un partenaire incontournable de l'actuelle coalition. Elles l'accusent d'être responsable de l'état d'impréparation du système de lutte contre les incendies, qui s'est révélé incapable de maîtriser rapidement le sinistre.

Regardez ces images de l'incendie :

Le Proche-Orient connaît actuellement une sécheresse exceptionnelle depuis plus d'un mois. Les services météorologiques avaient relevé jeudi une température de 31 degrés dans la région de Haïfa, avec des vents de 30 km/heure.