L'ex-otage italien en Syrie a subi "deux fausses exécutions"

  • A
  • A
L'ex-otage italien en Syrie a subi "deux fausses exécutions"
@ MaxPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Domenico Quirico, détenu durant 5 mois en Syrie, revient sur ses conditions de détention.

Domenico Quirico, grand reporter au journal italien La Stampa, a été retenu en otage pendant cinq mois en Syrie, avant d'être libéré dimanche 8 septembre avec l'historien belge Pierre Piccinin. Domenico Quirico est revenu jeudi soir sur Europe 1 sur leurs conditions de détention. "Ça a été très dur. Ils nous donnaient à manger les restes de leur repas. Nous avons été plusieurs fois battus", explique-t-il. "J'ai subi deux fausses exécutions avec le pistolet sur la tempe", précise-t-il.

"Ça a été très dur" :


L'ex-otage, qui a été enlevé par un  groupe lié aux rebelles syriens, invite les gouvernements européens à cesser de soutenir financièrement les opposants à Bachar al-Assad si le Conseil national syrien ne donne pas de gage de confiance. "J'ai demandé aux membres du conseil national syrien d'arrêter et de punir ces types parce que, dans le cas contraire, on peut s'interroger pour savoir s'ils sont complices ou s'ils ont le moindre pouvoir sur ces groupes armés qui se disent révolutionnaires", explique Domenico Quirico.

"Dans ce dernier cas, il est inutile de payer leur addition quand ils viennent dans les luxueux hôtels des capitales européennes pour rencontrer les leaders occidentaux", conclut le journaliste.