L'ex-garde de camp nazi peut être incarcéré avant son procès

  • A
  • A
L'ex-garde de camp nazi peut être incarcéré avant son procès
Partagez sur :

Des médecins allemands ont estimé mercredi que l'ancien garde de camp nazi, John Demjanjuk, 89 ans, était apte à être incarcéré. La question de son aptitude à être jugé pour sa participation au meurtre de quelque 30.000 juifs n'a cependant pas encore été tranchée.

Selon les médecins allemands qui ont pu l’examiner à la prison de Stadelheim à Munich, John Demjanjuk, l'ancien garde de camp nazi, aujourd’hui âgé de 89 ans, est apte à être incarcéré dans l’immédiat. La question de son aptitude à être jugé pour sa participation au meurtre de quelque 30.000 juifs n'est cependant pas encore tranchée. Et ne devrait pas l’être avant la semaine prochaine.

Pour s’opposer à son extradition depuis les Etats-Unis où il vivait depuis 1952, sa famille et ses avocats avaient assuré que l’état de santé de John Demjanjuk était très fragile. L’homme souffrirait d’une forme de leucémie. La justice américaine a toutefois estimé qu'il était transportable. A son arrivée en Allemagne mardi, il a été transporté en ambulance, allongé avec un tuyau d'assistance respiratoire dans les narines.

Ancien soldat dans l'Armée rouge, capturé par les nazis au printemps 1942, John Demjanjuk a ensuite été formé au camp de Treblinka, en Pologne, et a servi deux ans dans les camps de Sobibor et Majdanek, en Pologne et Flossenburg, en Bavière. Il a servi là comme auxiliaire et est soupçonné d’avoir aidé à l’extermination de juifs.

De son côté, John Demjanjuk a toujours affirmé avoir été forcé à travailler pour les nazis et avoir été confondu par des survivants avec d'autres gardes. Il s'est installé aux Etats-Unis en 1952 avec sa famille. Condamné à mort en Israël en 1988, il avait été acquitté par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité. Son procès, s'il a effectivement lieu, serait l'un des derniers contre un criminel nazi présumé en Allemagne.