L'Europe réussit le lancement de deux satellites Galileo

  • A
  • A
L'Europe réussit le lancement de deux satellites Galileo
@ JODY AMIET / AFP
Partagez sur :

Après le raté de l'été dernier, cette fois l’Europe va pouvoir concurrencer le GPS américain.

L'INFO.Le dernier lancement avait donné lieu à un véritable fiasco l'été dernier, mettant du plomb dans l'aile au projet Galileo, qui vise à concurrencer le GPS américain. Deux satellites avaient bien été placés en orbite… mais pas sur la bonne. Erreur réparé dans la nuit de vendredi à samedi, avec le lancement de deux nouveaux satellites Galileo

"C'est donc un plein succès". "Je suis ravi, en fonction de toutes les informations dont nous disposons et qui ont été recoupées (...), de vous dire que Adam et Anastasia sont bien sur l'orbite où ils devaient être", a déclaré le PDG d'Arianespace, la société chargée d'organiser le tir, sous les applaudissements. "C'est donc un plein succès", a-t-il ajouté. Selon l'Agence spatiale européenne (ESA), les satellites ont été largués "sur leur orbite cible, à une altitude proche de 23.500 km, 3 heures et 48 minutes après la mise à feu du lanceur".

"Ce lancement marque la reprise du déploiement de la constellation Galileo", a souligné le directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain, cité dans le communiqué de l'ESA. Décidé au début des années 2000, Galileo vise à rendre l'Europe indépendante du GPS (Global Positioning System) américain, qui rend de multiples services dans les domaines routier, maritime, etc. Mais au fil des ans, le programme a accumulé les retards pour des raisons diverses et les coûts se sont alourdis.

>> LIRE AUSSI - Galileo : cette fois, c'est la bonne ?

>> A LIRE AUSSI - 5 choses à savoir sur Galileo, le futur GPS européen

>> A LIRE AUSSI - Avec Galileo, l'Europe va bientôt avoir son GPS