L'élu d’extrême-droite devient musulman

  • A
  • A
L'élu d’extrême-droite devient musulman
Ex-élu du parti de Geert Wilders, Arnoud van Doorn s'est converti à l'islam.@ TWITTER
Partagez sur :

Aux Pays-Bas, cet ancien proche de Geert Wilders a annoncé sa conversion, inattendue.

"Nouveau départ". C’est par cette formule laconique qu’Arnoud van Doorn, un ancien élu d’extrême-droite néerlandais, a annoncé sur Twitter sa conversion à l’islam. Un choix pour le moins étonnant venant d’un homme réputé très proche de l’ultranationaliste Geert Wilders, président du Parti de la liberté (PVV), et qui fut un temps vice-président de ce parti au conseil municipal de La Haye.

Une annonce sur Twitter. Après son premier tweet, en néerlandais, Arnoud van Doorn, 46 ans, en a publié un autre, en arabe, dans lequel il cite la chahada, la profession de foi des musulmans, qui marque une conversion : "il n’y a pas d’autre dieu que dieu et Mahomet est son prophète".

"Nouveau départ"

Une conversion due… à son parti. L’ex-élu d’extrême-droite assure que sa conversion est une "question privée" mais explique que c’est précisément la rhétorique anti-musulmans de son parti qui l’a poussé à se pencher plus en détails sur l’islam. Geert Wilders s’est en effet illustré à plusieurs reprises par des sorties sur les musulmans, qu’il appelait en 2006 et 2008 à "s’adapter à la culture dominante" ou à "quitter le pays". Le leader du PVV avait aussi été poursuivi pour avoir comparé le Coran à Mein Kampf, le pamphlet d’Adolf Hitler. "Il y avait tellement d’histoires négatives sur l’islam que j’ai ressenti le besoin de faire mes propres recherches et de déterminer ce qui était vrai et ce qui ne l’était pas", a raconté Arnoud van Doorn à la chaîne Al-Jazeera.

>> A lire aussi : Geert Wilders acquitté et soutenu

"Pour certains, je suis un traître". Lui qui dit avoir "enfin trouvé sa voie" reconnaît malgré tout que sa décision a été "difficile" à prendre. "Pour certains, je suis un traître", note-t-il, soulignant pourtant que les réactions sont "globalement positives". Arnoud van Doorn n’a en tout cas plus aucun lien avec le parti de Geert Wilders, mais il siège toujours au conseil municipal de La Haye, en tant qu’indépendant.