L’électricité à base de viande avariée fait bondir les végétariens

  • A
  • A
L’électricité à base de viande avariée fait bondir les végétariens
Partagez sur :

Les supermarchés britanniques Tesco donnent leurs lots non vendus pour produire de l’énergie. Une idée fumeuse pour l’association Viva.

Que faire des lots de steaks et de bavettes qui n’ont pas trouvé preneur en supermarché ? Pensant faire un geste pour la planète, la chaîne de grande distribution britannique Tesco donne depuis mars dernier sa viande avariée à une société qui s’est spécialisée dans la production d’énergie à partir de déchets de nourriture. Une initiative qui a déclenché la colère des végétariens britanniques.

"Transformer cette viande avariée en énergie pourrait sembler une bonne idée en apparence, mais vous devez vous demander pourquoi il en reste tant et pourquoi tant d’animaux meurent pour alimenter ce gaspillage", a écrit la semaine dernièredans un communiquél’association Viva (Vegetarians international voice for animals) qui dénonce une idée "macabre".

"La quantité de viande gaspillée dans nos magasins ne représente que moins d'1% de la totalité de nos déchets et une part minuscule de la viande vendue", a tenté d’expliquer un représentant de Tesco, interviewé par le journal The Telegraph.

Mais Viva exige que les consommateurs soient au moins informés si l’électricité qu’ils consomment a été générée à partir de viande avariée. Avec 5.000 tonnes de steaks par an, Tesco et son partenaire PDM espéraient fournir assez d’énergie pour 600 foyers par an.