L'église catholique n'a pas encore de pape

  • A
  • A
L'église catholique n'a pas encore de pape
A partir de mardi, les cardinaux électeurs se retrouvent en conclave pour élire le prochain pape.@ Reuters
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Une épaisse fumée noire a marqué la fin d'un premier vote mardi soir.

#L'ESSENTIEL 

• Une épaisse fumée noire a marqué la fin d'un premier vote mardi soir. Aucun pape n'a été élu.
• Le maître des célébrations Mgr Guido Marini a fermé les portes de la chapelle Sixtine, marquant le début du conclave.
• Les 115 cardinaux-électeurs ont juré de garder le secret de l'élection.
• Benoît XVI a été applaudi pendant une minute lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre.

19h43 : De la fumée noire. Une épaisse fumée noire s'est échappée de la cheminée de la chapelle Sixtine pour signifier qu'un premier vote des 115 cardinaux électeurs réunis en conclave n'a pas permis d'élire un nouveau pape. Ce signe a été accueilli par des "bouh" et des huées de déception sur la place Saint-Pierre qui a commencé à se vider.

19h10 : La place de Saint-Pierre noire de monde.

place St-Pierre 930

© Reuters

18h45 : Tout le monde scrute la cheminée. La place Saint-Pierre se remplit progressivement, comme l'a constaté l'envoyé spécial d'Europe 1 à quelques minutes d'une éventuelle première fumée.





18h30 : "C'est long". Philippe, un catholique de Biarritz, interrogé par Europe 1, est impatient. "C'est très, très long. C'est le mystère de l'élection du pape et vraiment nous sommes là pour prier avec tous les cardinaux pour l'élection du nouveau pape", a-t-il assuré.

18h25 : Les Femen entrent en scène. Comme l'a constaté l'envoyé spécial d'Europe 1, le mouvement féministe des Femen a mené une action place Saint-Pierre. Seins nus, elles ont brandi des fumigènes roses et arboraient un badge avec pour mot d'ordre  "Pour l'ordination de femmes prêtres". Elles ont été expulsées par la police.

18h20 : Les bannis. Sont notamment sortis de la chapelle Sixtine, Giovanni Maria Vian, le directeur de l'Osservatore Romano, le quotidien du Vatican, et le préfet de la Maison pontificale Mgr Georg Gänswein, qui est resté le secrétaire particulier du "pape émérite" Benoît XVI.

18h10 : Le pape et Rodman. L'ancien basketteur Dennis Rodman, qui a effectué le mois dernier un voyage inattendu en Corée du Nord pour y rencontrer son leader Kim Jong-Un, veut désormais obtenir une entrevue... avec le nouveau pape ! Pour en savoir plus, cliquez-ici. 

18h : Il entame une prière. Un homme, pieds nus, habillé comme un moine, se prosterne place Saint-Pierre.

conclave vatican 930

© Reuters

17h50 : Une méditation. Le cardinal non-électeur maltais, Prosper Grech prononce désormais une méditation . Ils décideront ensuite s'ils procèdent à un premier scrutin. La première fumée pourrait sortir de la cheminée vers 19 heures.

17h45 : Europe 1 soir à Rome. Pour suivre l'émission qui démarre dans 15 minutes, cliquez ici.



17h34 : "Tous dehors". Le maître des célébrations liturgiques pontificales, Mgr Guido Marini, a clos de l'intérieur les lourds battants de la Chapelle. Juste avant, il avait lancé d'une voix forte et solennelle la formule latine "extra omnes" (tous dehors) pour faire sortir toutes les personnes (officiants, infirmiers, religieux et journalistes des médias du Vatican) qui ne sont pas autorisés à participer à cette réunion secrète.

chapelle sixtine

© REUTERS

17h30 : La leçon en images. Enfermés du matin au soir dans la chapelle Sixtine, les cardinaux chargés d'élire le prochain pape ne peuvent échapper au puissant message délivré par les somptueuses fresques de Michel-Ange, chef-d’oeuvre de la Renaissance et véritable bible illustrée. Où que leur regard se porte, les 115 cardinaux électeurs se voient en permanence rappeler les messages et valeurs transmis par les Saintes Écritures, de la Création au Jugement dernier.

En entrant dans la chapelle, les yeux des princes de l’Église tombent immanquablement sur une fresque représentant "La remise des clés" : sur une place monumentale, le Christ remet solennellement à Saint Pierre agenouillé les clés du Royaume de Dieu. Un symbole lourd de signification qui rappelle le primat de Saint Pierre à ceux qui doivent choisir son successeur durant les journées du conclave.

17h20 : Menu frugal. Soupe et légumes bouillis : pendant le conclave, les 115 cardinaux électeurs devront se contenter d'un menu très frugal, pensé tout exprès peut-être pour accélérer l'élection du pape. Les religieuses qui cuisinent à Sainte Marthe, où logeront les princes de l'Eglise tenus au secret pendant toute la durée du  conclave, "sont déjà prêtes à préparer les repas à base de soupe, spaghetti, petites brochettes et légumes bouillis", révèle le Corriere della Sera.

17h15 : Pluie à Rome. Le mauvais temps n'a pas douché la motivation des pèlerins qui sont rassemblés place Saint-Pierre pour suivre le début du conclave sur écrans géants. 

conclave place St Pierre 930

© Reuters

17h08 : Le favori prête serment. Le cardinal italien Angelo Scola, numéro un des bookmakers, visiblement habité par la gravité du moment, a juré de garder le secret.

scola 930

© Capture France 2

16h55 : Un secret bien gardé. Ils ont récité tous ensemble la formule en latin prononcée par le cardinal Giovanni Battista Re, premier des cardinaux-évêques qui participent au conclave. Ensuite chaque prince de l'Eglise s'est avancé vers l'autel pour prêter serment de secret la main posée sur la Bible.

evangile cardinaux 930

© Capture France 2

16h48 : Le "veni creator" résonne. Il s'agit du chant religieux qui invoque l'esprit saint.



16h45 : Chacun à sa place. Les cardinaux sont entrés dans l'ordre inverse de l'ordre protocolaire et se sont installés à leur place réservée.

16h37 : Les 115 cardinaux électeurs entrent dans la Chapelle Sixtine.  Derrière des officiants portant des bougies et les maîtres de cérémonie, les cardinaux, tout de rouge vêtus et coiffés de leur barrette cardinalice, entonnaient la litanie des Saints. Ils se sont inclinés devant le maître-autel avant d'aller s'asseoir à leur place pré-attribuée.

16h35 : La procession démarre.

16h33 : Dans la chapelle Pauline. Les cardinaux sont rassemblés pour une prière prononcée par le cardinal Gionvanni Battista Re.

16h30 : La foule se masse place-Saint-Pierre. Des écrans géants ont été installés. Les pèlerins vont donc pouvoir suivre la procession des cardinaux jusqu'à la chapelle Sixtine.

16h25 : Les carabiniers de la place Saint-Pierre. La sécurité est en place avant le début du conclave, comme a pu le constater l'envoyée spéciale d'Europe1.fr à Rome, Maud Descamps. 



16h20 : Les restaurants autour se préparent. Autour de la place Saint-Pierre, le début du conclave créé l'effervescence,  comme a pu le constater l'envoyée spéciale d'Europe1.fr à Rome, Maud Descamps. 



16h15 : D'où viennent les cardinaux électeurs ? 61 viennent d'Europe, 14 d'Amérique du Nord, 19 d’Amérique latine, 11 d'Afrique, 11 d'Asie et un d'Océanie. Ils sont originaires de 66 pays.  

16h10 : Un coup d’œil sur la presse.



scola 930

© Reuters

16h : Faites vos jeux ! L'italien Angelo Scola est le favori pour devenir le prochain pape, devant le Ghanéen Peter Turkson et le Brésilien Odilo Scherer, ont indiqué mardi les bookmakers. Selon la maison irlandaise de paris Paddy Power et la britannique William Hill, les chances de voir Angelo Scola devenir pape ont énormément augmenté : toutes deux donnent à l'archevêque de Milan une cote de 9 contre 4.

Les bookmakers prenaient aussi des paris sur le prénom du nouvel élu: les favoris étaient Léon (donné à 5 contre 4), Pierre (2/1), Grégoire (5/1).

15h : D’où vient le mot conclave ? L'expression est dérivée du latin "cum clavis" (avec la clé) et fait référence aux portes de la chapelle qui sont fermées à double tour une fois les cardinaux électeurs au complet.

14h10 : 3 jours en moyenne. Depuis 1914, aucun conclave n'a duré plus de trois jours. 

13h53 : Un moment de détente. Ces deux jeunes gardes du Vatican se détendent avant une journée chargée, note une journaliste de l'agence Reuters.

13h45 : "Une occasion de pouvoir accompagner les cardinaux". Une Française ayant assisté à la messe confie ses impressions à Europe 1 : "c'est une occasion de pouvoir accompagner les cardinaux, de prier pour chacun d'entre eux, en particulier pour que l'esprit saint soit avec eux au moment de ce conclave et qu'ils puissent faire un choix guidé par l'esprit saint et pas par les factions".

12h23 : Tout est prêt dans la chapelle Sixtine. C'est là que prendront place les cardinaux électeurs dans l'après-midi.

chapelle sixtine

© REUTERS

12h54 : La messe est terminée. Ils étaient plusieurs milliers à se serrer pour assister à cette messe très solennelle, marquée par un hommage à Benoît XVI.

fin de la messe Maud descamps

11h50 : Un timbre souvenir. Sur la place Saint-Pierre, les pèlerins peuvent acheter ces timbres "sede vacante" (siège vacant).

timbre sede vacante

© Maud Descamps/Europe 1

11h20 : Dans les coulisses. C'est depuis cette salle que les journalistes du monde entier suivent la messe à la basilique Saint-Pierre.

salle de presse vatican

© Maud Descamps/Europe 1

10h50 : "Travailler à l'unité de l’Église". Le doyen Sodano exhorte ses pairs à "travailler tous ensemble pour construire l'unité de l’Église" et à "coopérer avec le successeur de Pierre". S'adressant au futur pape, il lance : "un bon pasteur doit donner sa vie à ses brebis", note Virginie Riva.

10h45 : Des pèlerins sous la pluie. A l'extérieur de la basilique, les pèlerins peuvent suivre la messe sur un écran géant. Sous la pluie, la place un est un peu clairsemée, note Maud Descamps, envoyée spéciale d'Europe1.fr à Rome.

place saint-pierre

© Maud Descamps/Europe 1

10h40 : Tonnerre d’applaudissements pour Benoît XVI. Le cardinal Sodano salue le "pontificat lumineux de Benoît XVI".

10h15 : Tous les cardinaux sont là. L'ensemble du collège des cardinaux, électeurs ou non, assiste à la messe dite d'"élection" du pape.

cardinaux messe BFM

10h00 : Début de la messe précédant le conclave. Cette messe "pro eligendo Pontifice" (pour l'élection du pontife romain) est célébrée dans la basilique Saint-Pierre par le cardinal Angelo Sodano, le doyen du Sacré Collège.

angelo sodano BFMTV

9h55 : Un cardinal en chemin vers le conclave. A Rome, Virginie Riva, journaliste d'Europe 1, a pu apercevoir un cardinal en route pour le conclave.

9h50 : Un secret total. Les cardinaux ne sont pas les seuls à devoir promettre de garder le secret : dès lundi, tout le personnel chargé de la logistique du conclave -infirmiers, chauffeurs, cuisiniers, femmes de ménages- a prêté serment de ne rien révéler de ce qu'ils entendront ou verront, sous peine d'excommunication.

serment au vatican, BFMTV

9h38 : Pourquoi le pape ne serait-il pas français ? La réponse en vidéo avec l'abbé Pascal Montavit, au micro d'Europe1.fr :



Pourquoi le pape ne serait-il pas un Français ?par Europe1fr

9h25 : L'heure des derniers tweets a sonné. Les cardinaux accros aux réseaux sociaux vont devoir se passer de Twitter pendant toute la durée du conclave. Le cardinal sud-africain Wilfrid Napier a donc publié un "dernier tweet", de même que l'Américain Roger Mahony, qui demande : "priez pour nous".

"Dernier tweet avant le conclave : que Notre Seigneur entende et répondre avec amour et pitié à toutes les prières et tous les sacrifices offerts pour une issue bénéfique. Que Dieu nous bénisse".

"Dernier tweet avant de nous installer à la résidence Sainte Marthe puis à la messe pour élire un pape. Première réunion du conclave en fin d'après-midi. Priez pour nous".

8h45 : La fourrure du pape ne passe pas. La présidente de la Fondation 30 Millions d'amis s'insurge de l'utilisation de la fourrure d'hermine pour la cape du pape. Il y a quelques jours, des défenseurs des animaux ont manifesté devant le tailleur du pape.

8h32 : Non, ce n'est pas Justin Bieber ! Sur Twitter, une journaliste de la chaîne américaine ABC s'amuse de voir les paparazzi s'agiter à chaque nouvelle arrivée d'un cardinal, comme s'il s'agissait de Justin Bieber, l'idole des ados.

"On croirait que c'est Justin Bieber. Les paparazzi se bousculent pour prendre en photo chaque prêtre qui arrive".

8h27 : "Personne ne disait un mot". Le cardinal Paul Poupard, qui a participé à l'élection de Benoît XVI, se souvient sur Europe 1 du dernier conclave. "Nous étions assis les uns en face des autres et personne ne disait un mot". Le cardinal se souvient d'un "bruit énorme" au moment où la porte de la chapelle Sixtine s'est refermée et confie

8h13 : Il n'ira pas au conclave. Le Vatican a refusé d’accréditer le journaliste Gianluigi Nuzzi, autour du livre "Sa Sainteté", dans lequel il révélait les intrigues et les animosités dans l'entourage de Benoît XVI.

8h00 : "Je m'attends à une surprise".Sur Europe 1, Mgr Jean-Michel Di Falco, évêque de Gap, confie qu'il s'attend à "une surprise", "à un nom qu'on n'a pas prononcé, à un homme auquel on n'a pas pensé, qui sera l'homme dont l’Église a besoin aujourd'hui". Caroline Pigozzi, journaliste à Paris-Match et spécialiste du Vatican, estime de son côté que le cardinal hongrois Peter Erdö pourrait jouer un rôle.

7h17 : Conclave pluvieux, conclave heureux ? A Rome aussi, le parapluie est de mise, comme on peut le voir sur cette photo postée sur Twitter par une journaliste du Parisien :

7h11 : Pas de jaloux ! Dans la Maison Sainte Marthe, où les cardinaux viennent de poser leurs valises, les chambres ont été attribuées par tirage au sort. Car toutes les pièces ne sont pas équipées de la même façon. Les lits sont souvent simples, surmontés d'une croix sans ornement. La majorité sont en réalité des suites, avec une pièce attenante comprenant un bureau et un téléphone fonctionnant uniquement en interne.

sainte marthe vatican

© REUTERS

6h49 : "Ce n'est pas l'origine qui compte". "Je ne crois pas que ce soit l'origine du pape qui compte, c'est son charisme, sa foi, son esprit de diriger l'Eglise d'une autre manière qu'on pouvait le faire il y a cent ans", confie au micro d'Europe 1 un pèlerin français à Rome.

6h08 : Au programme. La journée va commencer avec l’arrivée des cardinaux dans la Maison Sainte Marthe, un ancien hospice. Ils vont y habiter tant qu’ils n’auront pas élu le nouveau chef de l’Église.

Pour tout savoir sur le conclave :