L’Eglise anglicane prudente face à la grippe A

  • A
  • A
L’Eglise anglicane prudente face à la grippe A
Partagez sur :

Alors que le virus se propage très rapidement en Grande-Bretagne, il est recommandé aux pasteurs de ne plus partager le calice.

Dans la tradition anglicane, le pasteur offre aux fidèles, en plus de l'hostie, une gorgée de vin bue à même le calice. Une pratique déconseillée depuis jeudi par deux influents archevêques de l'Eglise anglicane. Objectif : limiter la propagation de la grippe Aalors que la Grande-Bretagne est un des pays au monde les plus durement touchés par le virus.

Aux pasteurs qui voudraient malgré tout continuer à offrir le vin, les archevêques conseillent de tremper l'hostie dans le breuvage avant de la remettre dans les mains des fidèles. Il est alors recommandé aux prêtres de se désinfecter les mains avant la communion. Des précautions de base même si l’Eglise anglicane se défend de vouloir alimenter la psychose.

A la cathédrale de Southwark, dans le sud de Londres, le révérend a choisi de faire de la pédagogie autour du virus dans son sermon. Ecoutez le reportage d’Amandine Alexandre pour Europe 1 :



Au Brésil, l'église catholique est allée encore plus loin dans la prévention. Désormais, lors des messes, les fidèles ne doivent plus faire les traditionnelles "accolades de la paix" ou se donner la main en récitant le "Notre Père".