L’avertissement d’Elisabeth II aux paparazzis

  • A
  • A
L’avertissement d’Elisabeth II aux paparazzis
Partagez sur :

La reine d’Angleterre a envoyé une mise en garde à toutes les rédactions : plus de photos volées, sous peine de poursuites.

La reine d’Angleterre refuse d’être traitée comme une vulgaire célébrité de magazines people. Le message a été envoyé à toutes les rédactions : cette année, Elisabeth II ne tolèrera pas que les paparazzis s’invitent aux abords de sa propriété de Sandringham pour Noël. Et si l’avertissement ne suffit pas, le quotidien The Telegraph affirme que des poursuites judiciaires pourraient être engagées.

"Les membres de la famille royale estiment qu'ils ont le droit au respect de leur intimité au quotidien, dans leur vie privée", a déclaré le porte-parole du prince Charles. "Ils reconnaissent l'intérêt public qu'ils suscitent mais ils ne pensent pas que cela puisse aller jusqu'à photographier leurs activités privées ou celles de leurs amis."

Les militants des droits des animaux soupçonnent les Windsor de vouloir échapper de cette façon à leurs remontrances. En 2000, à Sandringham, la reine avait été photographiée en train de tordre le coup d’un faisan. Et en janvier dernier, une photo de son plus jeune fils donnant des coups à ses chiens avait entraîné une enquête de la société protectrice des animaux britannique.

Les relations entre la famille royale et la presse sont compliquées depuis longtemps, surtout depuis la mort de la princesse Diana dans un accident de voiture à Paris en 1997 alors qu'elle était suivie par des paparazzis. La presse rappelle néanmoins que si William et Harry tiennent les photographes à distance, tous les membres de la famille royale ne leur sont pas hostiles. L’un des petits-fils d’Elisabeth II a récemment vendu les photos de son mariage pour plus de 500.000 euros.

Europe1.fr avec Amandine Alexandre