L'Australie se prépare à la fin du monde

  • A
  • A
L'Australie se prépare à la fin du monde
Julia Gillard s'est prêtée au jeu du débat sur la supposée prophétie maya de la fin du monde dans une vidéo.@ Capture radio Triple J
Partagez sur :

VIDEO- La Première ministre a mis en garde ses compatriotes contre les "zombies et bêtes démoniaques".

Le chaos n'est pas loin. La prédiction est signée par l'une des personnes les mieux informées de la planète : la Première ministre australienne. Avec humour, Julia Gillard s'est prêtée au jeu du débat sur la supposée prophétie maya de la fin du monde dans une vidéo d'une minute tournée pour la radio Triple J. Le nom de ce programme annonce la couleur : "La fin du monde". 

Par ce message, la dirigeante australienne veut donc préparer la nation à toutes les éventualités : les "zombies", les "bêtes de l'enfer", mais aussi… "la pop coréenne".

"A mes chers compatriotes australiens qui sont encore vivants, la fin du monde approche", comme "l'a prédit le calendrier maya", déclare l'air grave Julia Gillard, entourée solennellement de deux drapeaux australiens.

"Des bêtes démoniaques de l'enfer"

Mais la chef du gouvernement a tenu à rassurer ses compatriotes. Elle n'ira pas se terrer dans son bunker anti-nucléaire. "Que le coup final soit porté par des zombies dévoreurs de chair humaine, de bêtes démoniaques de l'enfer ou par le triomphe de la K-pop (la pop sud-coréenne : ndlr), vous devez être persuadés d'une chose à mon sujet : je me battrai pour vous jusqu'à la toute fin", martèle sans sourciller Julia Gillard face caméra.

Néanmoins, ce futur chaos présente quelques avantages pour la femme la plus sollicitée d'Australie. "Cela veut dire que je n'aurai plus à faire 'Questions et Réponses'", note-t-elle, en référence à une émission politique télévisée où les personnalités répondent aux questions d'auditeurs.

Habillée dans un très chic complet blanc, Julia Gillard conclut son allocution par un message d'espoir : "Bonne chance à vous tous".

>>> A lire : Bugarach : un mois avant l'Apocalypse