Charlie Hebdo : "Terreur à Paris"

  • A
  • A
Charlie Hebdo : "Terreur à Paris"
@ New York Times
Partagez sur :

VU D'AILLEURS - L'attaque contre Charlie Hebdo figure à la Une de la plupart des médias du monde.

L'émotion est palpable, en France et à l'étranger, après l'attaque qui a eu lieu mercredi matin au siège de Charlie Hebdo, à Paris. Douze personnes au moins sont mortes sous les balles d'hommes cagoulés. Dans la presse internationale aussi, cet attentat fait la Une, avec forces commentaires et analyses. Et quelques fausses notes.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

"Terreur à Paris". Le New York Times, comme tous les autres grands médias étrangers se consacrent à l'attentat. "Terreur à Paris", titre en lettres capitales CNN, sur son site internet tandis que la BBC parle d'un "massacre dans les locaux d'un magazine français".

Presse

Les journaux étrangers rappellent à leurs lecteurs que Charlie Hebdo s'est mainte fois illustré pour son traitement acerbe des religions, y compris du prophète Mahomet dont il a plusieurs fois publié des caricatures. "Charlie Hebdo est connu pour prendre la satire très sérieusement", écrit le Guardian. Simon Jenkins, journaliste, appelle dans un éditorial à "ne pas céder à la peur", puisque c'est précisément ce que les terroristes recherchent.

>> LIRE AUSSI LES TEMOIGNAGES - "C'est un vrai carnage"

Des correspondants américains sur place. Les chaînes de télévision américaines ont également dépêché leurs correspondants sur place :



Dans le Washington Post, une analyste fait le parallèle entre l'attaque contre Charlie Hebdo et le récent piratage des studios Sony, en lien avec le film "The Interview", dans lequel deux journalistes tentent d'assassiner le leader de Corée du Nord. "Vous pouvez ne pas aimer les caricatures de Charlie Hebdo ou l'idiotie profonde de 'The Interview', tout en pensant que les artistes en question rendent service à leur communauté en faisant cela", assure la journaliste. Pour elle, l'attentat contre Charlie Hebdo et le piratage de Sony montrent "le coût d'un art provocateur" et de la "protection de ceux qui le font et le distribuent". 

"Une ambiance lourde et pesante".Dans le quotidien belge Le Soir, Joëlle Meskens, correspondante à Paris, évoque "une ambiance terriblement lourde et pesante que l'on avait plus connue ici depuis vingt ans, à l'époque des attentats [dans le métro] qui avaient endeuillé la France". Elle qui dit avoir bien connu certains des caricaturistes tués l'assure : "à travers eux, [...] c'est la presse qu'on assassine". Dans la Libre Belgique, le correspondant Bernard Delattre raconte un quartier "complètement sous le choc", où "l'atmosphère a complètement changé". 

Charlie Hebdo, "stupide" pour le Financial Times... Dans un article consacré à hebdomadaire, le Financial Times se montre particulièrement sévère avec ce "bastion de la tradition française d'une satire percutante". Tout en affirmant qu'il n'entend absolument pas cautionner les meurtriers, l'auteur note qu'"un peu de bon sens serait utile dans des publications telles que Charlie Hebdo et le Jyllands-Posten" danois, le premier journal à avoir publié les caricatures de Mahomet en 2003. Dans une première version du texte, depuis modifiée, le journaliste ajoutait que ces titres de presse "qui entendent défendre la liberté en provoquant les musulmans sont tout simplement stupides". 

... et censuré par le Daily News. Autre fausse note, celle du tabloïd américain New York Daily News, qui consacre, comme ses confrères, de nombreux articles à l'attaque contre Charlie Hebdo. Mais dans l'un de ces articles, le tabloïd publie une photo de Charb avec à la main la Une du journal... floutée.

NY Post censure - 1280

© CAPTURE D'ECRAN


Une censure que les internautes n'ont pas manqué de remarquer, et de critiquer en montrant du doigt la "lâcheté" du quotidien américain.