L'appel du pape pour la paix en Syrie

  • A
  • A
L'appel du pape pour la paix en Syrie
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le Pape a appelé les pays arabes à proposer "des solutions" pour mettre un terme au conflit.

"Servir la justice et la paix". Tel était le message adressé par Benoît XVI dimanche lors d'une messe en plein air à laquelle participaient 350.000 fidèles à Beyrouth. C'est en effet dans la capitale libanaise, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec la Syrie que le pape a invité les dirigeants arabes à œuvrer pour la paix et la réconciliation.

Benoît XVI appelle "à l'arrêt de toute violence

A partir de l'estrade, couverte d'un tapis vert et entourée de cèdres, symboles du Liban et d'oliviers représentant la paix, le souverain pontife a lancé: "j'en appelle à la communauté internationale. J'en appelle aux pays arabes afin qu'en frères, ils proposent des solutions viables qui respectent la dignité de chaque personne humaine, ses droits et sa religion". Plusieurs représentants politiques des communautés chrétiennes et musulmanes du Liban, y compris les chiites du Hezbollah, alliés de Bachar al Assad participaient à cette événement.

"Puisse Dieu concéder à votre pays, à la Syrie et au Moyen-Orient le don de la paix des coeurs, le silence des armes et l'arrêt de toute violence", a-t-il ajouté lors de la prière de l'Angelus qui a conclu la messe. Et d'ajouter : "puissions-nous, avec l'aide de Dieu, nous convertir pour travailler avec ardeur à l'établissement de la paix nécessaire pour une vie harmonieuse entre frères, quelles que soient les origines et les convictions religieuses", a-t-il ajouté.

Les chrétiens appelés à rester

Tout au long de son intervention, le pape a donc insisté sur le message central de sa visite, la cohabitation pacifique des chrétiens et musulmans dans la société moyen-orientale "plurielle". "J'en appelle aux pays arabes afin qu'en frères, ils proposent des solutions viables qui respectent la dignité de chaque personne, ses droits et sa religion", a poursuivi le pape, lors de ce rassemblement sur le front de mer. Le conflit en Syrie a fait 27.000 morts, selon l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH), une organisation basée à Londres et proche de l'opposition.

Le pape a également appelé les chrétiens à ne pas quitter la région malgré la guerre et la pression croissante des musulmans radicaux.  Les chrétiens sont les premiers concernés. Ils ne doivent pas partir mais s'engager pour la paix: "c'est un témoignage essentiel que les chrétiens doivent rendre ici, en collaboration avec toutes les personnes de bonne volonté. Je vous appelle tous à oeuvrer pour la paix. Chacun à son niveau et là où il se trouve".