"Si les Américains avaient la moindre preuve […], ils l’auraient dit"

  • A
  • A
"Si les Américains avaient la moindre preuve […], ils l’auraient dit"
Alexandre Orloff, ambassadeur russe en France, défend la version de la Russie@ Reuters
Partagez sur :

INTERVIEW E1 – Alexandre Orlov, ambassadeur russe en France, nie toute implication russe dans le crash du Boeing en Ukraine.

L’INTERVIEW. Dans le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, c’est version contre version. Les Ukrainiens accusent les Russes d’avoir lancé un missile contre l’avion. Les Russes, eux, rejettent la responsabilité sur leurs voisins. Alexandre Orlov, l’ambassadeur russe en France, défend la version de Moscou sur Europe 1. "Dans cette situation, la prudence s’impose", a-t-il recommandé.

>> LIRE AUSSI - Vidéo : "Poutine a une grande responsabilité dans ce qui vient de se passer"

"Ils l'auraient dit depuis longtemps". Les services de renseignement américains ont déclaré quelques heures après le crash de l’avion qu’un missile avait abattu l’appareil. "Mais ils n’ont pas pu identifier la provenance de ce tir", précise Alexandre Orlov, "ce qui m’intrigue beaucoup". Le diplomate continue : "Je pense si les Américains avaient la moindre preuve que ces missiles ont été tirés par des Russes, ils l’auraient dit depuis longtemps". Selon lui, "s’ils ne le disent pas, c’est que ce sont bien les missiles de leurs protégés (les Ukrainiens, ndlr.) qui ont abattu cet avion".

Des missiles ukrainiens sur zone, d'après l'ambassadeur. Selon lui, seule l’Ukraine a les moyens de tirer sur un avion volant à cette altitude. "D’après nos informations, dans la zone du crash, il se trouve 27 batteries qui appartiennent au 156e régiment de défense anti-aérienne des forces armées ukrainiennes", a-t-il déclaré. "Ils pourraient très bien abattre cet avion."

>> LIRE AUSSI - Comment un Boeing 777 a-t-il pu être abattu ?

Kiev, pourtant, s’est défendu d’avoir positionné des missiles anti-aériens dans cette région du pays. Mais Alexandre Orlov rappelle qu’il "y a quelques jours, le président Porochenko a donné l’ordre aux forces armées ukrainiennes d’abattre tous les avions provenant soit-disant de la Russie dans l’espace aérien ukrainien. Ces batteries anti-aériennes sont déployées là, non pas contre les insurgés, mais contre soit-disant les avions russes qui peuvent venir".

Alexandre Orlov a également répété que la Russie soutenait le principe d'une enquête internationale et indépendante, ainsi que l'envoi d'enquêteurs sur la zone du crash.